Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016  : 11805

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 17:31
VTT de Boves 11 novembreVTT de Boves 11 novembre
VTT de Boves 11 novembre

Un succès historique cette année pour notre traditionnel brevet VTT et marche du 11 novembre: 538 engagés : 437 VTTistes , 101 marcheurs en classique ou nordique, voilà de quoi réjouir Jean-Pierre, notre brillant organisateur!

VTT de Boves 11 novembre
VTT de Boves 11 novembre
VTT de Boves 11 novembreVTT de Boves 11 novembre
VTT de Boves 11 novembre

C'est une équipe de choc qui a chouchouté les participants avec 2 percolateurs de café, 600 sandwichs et 100 litres de soupe à l'oignon.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 11:18
Été de la St Martin

​C'est une courte période de jours plus chauds aux alentours du 11 novembre. A cette période un nuage de poussière d'étoiles tourne autour du soleil et renvoie sur la terre des rayons supplémentaires, apportant un peu de douceur avant les grands froids. 9a fait des siècles que le phénoméne est constaté et ça n'a rien à voir avec le réchauffement climatique!

​Et surtout ça me permet de rouler bras et jambes à l'air dès 10h du matin, un 7 novembre!

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 15:17
1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre

La météo a prévu un terrible vent de N-E en ce premier jour d'Octobre, j'ai donc concocté un circuit de 130km longeant l'Ancre à l'aller et la Somme au retour, avec pause-repas à Albert. Il ne fait pas bien chaud, 10°C seulement malgré le soleil déjà lumineux à 9h, heure de notre départ. Bonne surprise pour Marc, Christel, Sylvian, Sylvain, Didier, Gilles, Bruno, Jack, Olivier et moi, la force du vent reste vive mais beaucoup moins que prévue.

1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre
1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre

Nous connaissons bien la première partie du circuit, notre troupe reste unie, l'allure est fluide et alerte jusqu'à Méaulte où nous pénétrons en terrain inconnu. Je suis tranquille, grâce à tous les GPS du groupe, nous ne nous perdrons pas ! Sauf que...Didier n'a pas enregistré le parcours dans le sien, que Sylvain n'en maîtrise pas encore le mode d'emploi et que celui de Sylvian n'a plus de batterie ! Qu'importe, Christel est du coin et nous entraîne...sur une route sans issue, pour quelques figures de cyclo-cross qui nous égayent beaucoup.

1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre

Nous nous égarerons encore un peu dans la belle campagne boisée avant d'arriver enfin à Pys, boucle de notre route aller vent de face au moment où il se renforce pour nous pousser vigoureusement. Nous voilà déjà à Miraumont où l'Ancre prend sa source et nous la longeons sur de petites routes bucoliques sans autre incident qu'un arrêt obligé à un passage à niveau. Nous nous ruons vers Albert avec l'illusion de descendre un col tant le vent nous porte.

1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre
1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre

Christel nous dégote là une terrasse sympathique au pied de la basilique : Thierry, le patron des « 3 pigeons » est d'un naturel aimable et devient carrément affable quand il reconnaît en Christel un voisin d'enfance. Ils se racontent des souvenirs avec force éclats de voix et de rires. Nous nous tutoyons quand il me donne sa carte la pause terminée. Encore une adresse à conserver !

Je ne raconterai rien de notre début de reprise car j'ai le triomphe modeste mais hélas on perd Jack qui rentre sans détour pour un impératif grand-parental.

 

1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre
1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre1er Octobre: jusqu'à la source de l'Ancre

Dès Etinehem, où mes yeux ne se lassent pas de la splendeur des marais, nous sommes propulsés jusqu'au but par un vent devenu violent, croisant des groupes à la peine, comblés par notre bonne fortune.

Il est 15h25 quand nous stoppons à « L'embuscade » où le patron accepte complaisamment que nous préservions nos vélos de la convoitise en encombrant sa cour, afin que nous terminions cette belle journée le cœur léger devant un demi d'Affligem, que m'offre Didier.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 17:14
Amiens/ St Christ-Briost 10 septembre

Rage, c'était une sortie épatante que cette balade le long de la Somme jusqu'à St Christ Briost mais elle s'est bien mal terminée : le vélo de Sylvain a été volé en un éclair devant « L'embuscade ».

 

 

Amiens/ St Christ-Briost 10 septembre

Tout a bien commencé pourtant en ce 10 septembre, le soleil darde de brillants rayons dès son lever, la fraîcheur matinale sera provisoire. Bien que « la ronde picarde » soit prévue samedi nous sommes tout de même neuf au club : Christel, Didier, Florent, Frédéric, Julien, Marc, Olivier, Sylvain et moi.

Mon circuit est original dès le départ puis-qu’après le « marais aux bœufs » de Camon nous bifurquons vers « la Canardière » pour rejoindre Blangy-Tronville par le chemin de halage, évitant ainsi toute la circulation urbaine. Nous partons vers le soleil du petit matin qui se reflète paisiblement dans l'eau charmant déjà notre regard...et l'enchantement ne fait que commencer.

Sur le papier 140km principalement plats sont prévus, et c'est ce que vont croire Florent et Didier qui font demi-tour à Etinehem, après que notre troupe se soit déroulée en long ruban dans les pittoresques marais entre pêcheurs imperturbables et paisibles chevaux, placés là pour rehausser encore la magie du tableau.

Car c'est là que nous nous apercevons que les routes prévues...n'existent pas. Nous devons monter sur le plateau, nous égarant encore bien plus loin dans la campagne peu avant Péronne et toujours sur des routes pentues. Qu'importe, quand nous retrouvons notre piste, notre cheminement le long de la Somme et des étangs nous offre une vue splendide.

Comme nous avons beaucoup tourné en rond, que le kilométrage envisagé est bien dépassé et qu'il est déjà midi, nous décidons de ne pas aller jusqu'à Y. Nous obliquons pourtant bien vers le Sud de Péronne, toujours suivant la Somme, traversant de typiques villages à la recherche d'un pont pour rejoindre la rive droite et pourquoi pas d'un bar rural qui pourrait nous accueillir  hors de la ville.

 

Amiens/ St Christ-Briost 10 septembre
Amiens/ St Christ-Briost 10 septembreAmiens/ St Christ-Briost 10 septembre
Amiens/ St Christ-Briost 10 septembreAmiens/ St Christ-Briost 10 septembreAmiens/ St Christ-Briost 10 septembre

Nous sommes loin d'imaginer qu'après avoir franchi la Somme à St Christ-Briost nous allons découvrir un lieu enchanteur pour notre pause-repas : « le vivier d'Omignon » , un bar-brasserie au bord de l'eau, aux terrasses bordant un bassin à truites, paradis pour les pêcheurs et havre de paix pour nous. La Leffe semble encore meilleure dans un tel décor, la truite meunière fraîchement pêchée n'est qu'à 8€, les sandwichs sont bien garnis. L'endroit paraît à la fois très touristique et très simplement villageois, pour une double clientèle, mais aujourd'hui, en semaine, il nous est presque réservé.

 

Amiens/ St Christ-Briost 10 septembre
Amiens/ St Christ-Briost 10 septembreAmiens/ St Christ-Briost 10 septembre

Nous repartons ragaillardis par des routes champêtres côté rive droite, puis vers l'Ouest et le soleil qui m’éblouira sans cesse malgré mes lunettes noires. Le circuit du retour nous emmène à travers de nouveaux joyaux aquatiques, de grimpettes en bosses jusqu'à Etinehem où il redevient complètement plat mais toujours autant enchanteur. Nous aurons au final 1052m de dénivelé sur 160km. Il fait vraiment trés chaud puisque nous stoppons à Cerisy pour saluer Bruno D, Christian et Jean-Robert arrêtés au bistrot, assoiffés.

La pause demi à « L'embuscade » est la conclusion logique de cette superbe longue distance. Nous sommes tous ravis, d'accord pour classer dans les meilleures de l'année cette sortie sur un circuit inédit, dépaysant et hors du monde. L'atterrissage sur la planète n'en est que plus lamentable.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 15:00
Pique-nique le midi entre le brevet du matin et la course

Pique-nique le midi entre le brevet du matin et la course

Encore une belle réussite que cette course avec 126 partants répartis entre 4 catégories; beau temps un peu frais,, aucune chute et de beaux vainqueurs...

Et une organisation qui se termine dans la bonne humeur autour d'un demi "au Cep".

 

Course de Flesselles 6 septembre

Pendant ce temps là, Léa prend des vacances méritées à Porquerolles.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 15:04
Cagny-Beauvais-Cagny 5 septembre

Dernière organisation d'Olivier en tant que licencié de l'ES Cagny puisqu'il rejoint les rangs de l'USCA pour la nouvelle saison. 

Encore un brevet parfait, dans une ambiance joyeuse; dommage que pour l'USCA, seuls Phiph, Fred G, Didier L, Crystel, Marc et moi étions les seuls à en bénéficier. Malgré sa faible participation du jour notre club a tout de même remporté le challenge du club le plus représenté sur l'année 2015.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 16:00
3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde

Je m'éveille d'un bon à 6h30, dans le noir, et oui, c'est bien Septembre. Vite un petit tour dehors car la météo était pessimiste : ouf, le temps est sec, je peux me préparer.

Il fait seulement 15°C quand je me faufile entre les embouteillages; la quiétude des vacances est bien terminée, j'en apprécie encore plus ma liberté à pédaler aujourd'hui.

Gilles et moi seront transportés en voiture par Phiphi, Patrick et Jean-René par Dominique, Philippe et Sylvain par Jack, Guillaume et Jean-Luc nous attendent à Eaucourt. Le ciel est très noir, nous sommes inquiets, mais Eaucourt est sous une trouée de bleu : nous ne recevrons pas une seule goutte de la pluie promise pour la journée,

Le périple, à la fois sportif et joyeux, illustre la philosophie des longues distances : pédaler dans la bonne humeur. Nous nous perdrons bien sûr , mais retrouverons gaiement la route, ça aussi c'est la fantaisie des longues distances !

Nous cheminons donc toujours bien régulièrement entre pentes et plaines. Ma technique pour monter sans fatigue les belles bosses du circuit est infaillible : je me cale tranquillement dans la roue de Dominique, moi-même suivie par Gilles qui a repéré l'astuce. Comme j'apprécie enfin les belles descentes, sans peur, toujours sidérée de m'y découvrir tellement à l'aise après toutes ces années de crainte incontrôlable ! Dominique me fera même remarquer que j'ai atteint avec aisance 66km/h !

 

 

 

3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde
3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde

La route défile et c'est déjà la mer, haute, colorée de toutes les nuances entre vert et bleu. Gilles déraille dans le mur d'Ault et réussit à rechausser, ce qui lui vaudra nos acclamations au sommet.

3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde
3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde
3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde

J’entraîne mes compagnons à Cayeux sur la terrasse de « la crêperie de la plage » qui nous avait si bien accueillis en juin. Ce fut encore plus sympathique ! Malgré la vue imprenable sur la mer, les sandwichs sont bon marché et copieux ; la bière est si bonne que Jean-Luc en a partagé une deuxième avec moi, et comble de l'amabilité, les cafés nous ont été offerts ! Une adresse à conserver précieusement,

3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde
3 septembre: Reconnaissance de la ronde picarde

La fraîcheur nous saisit quand nous redémarrons séduits par tant d'égards ,, il nous faudra rouler vivement sur la route blanche pour nous réchauffer , Jean-Luc crève après St Valéry sur la piste cyclable, une tradition dans cette longue distance et encore occasion à divertissement, l'intéressé comprendra.

Guillaume pense se balader mais je trouve son tempo trop rapide pour moi et souffre un peu entre Crécy et Gueschart. La bosse d'Anchy calme les ardeurs et je me sens de mieux en mieux au fur et à mesure de l'accumulation des kilomètres. La bosse de Long est le bouquet final de cette superbe randonnée de 180km. Nous avons gagné 20 minutes sur les années précédentes !

Il fait un peu frais en cette fin d’après-midi mais impossible de me changer au chaud dans la voiture de Phiphi qui passe un CD d'accordéon le volume à fond sur son auto-radio, je dois m'habiller dehors afin de me préserver audition et raison, Et mes jambes sont un peu trop lasses pour danser.

Nous terminons cette belle journée au bar de Pont-Rémy par un demi que Gilles m'offrira.

Sur la route du retour Phiphi remplace avantageusement pour nos oreilles le musette par Elvis Presley. Gilles nous offre gentiment l'apéro chez lui,et j'arrive chez moi vers 20h30, à peine fatiguée.

Michel m'attend avec des pommes de terre à la cancoillotte ; il a été mouillé au cours de sa sortie, il a plu sur Amiens !

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article