Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016  : 11805

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 14:42
3 septembre Flesselles
3 septembre Flesselles3 septembre Flesselles
3 septembre Flesselles3 septembre Flesselles
3 septembre Flesselles3 septembre Flesselles3 septembre Flesselles
Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 09:24
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km30 août Pré-Ronde Picarde 180km
30 août Pré-Ronde Picarde 180km
Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 16:58
27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Non, il n’est vraiment pas raisonnable de prévoir une sortie à vélo alors que la météo annonce pour l’après-midi 35°C....à l'ombre! Mais si on ne roule pas quand il neige, quand il gèle, quand il pleut, quand il tempête et qu'en plus on ne roule pas quand il fait chaud, alors on roule quand???

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km
27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Et je ne suis pas la seule à penser ainsi car à mon grand étonnement, ce sont 17 vaillants cheminots amiénois cyclistes qui ont accepté mon invitation: Bruno G, Didier D, Didier L,Dominique, Gilbert, Gilles, Henri, Jean-Paul,Manu, Michel T, Phiphi, Renaud, Sylvain, pour la journée entière et Claude, Fred V, Patrick, Philippe B qui feront demi-tour vers 10h30.

Marc nous fait le grand plaisir d'un petit coucou, on a tellement hâte qu'il nous rejoigne à nouveau! Sa roue arrière me manque beaucoup et sa camaraderie encore plus. 

Je finalise la commande de sandwichs et flans pour le midi et c''est donc parti à 8h pour un circuit raccourci.Notre troupe parfaitement soudée est un modèle de collectivité; l'allure est énergiquement homogène, la route défile. Gilles m'apprend qu'il change de région, chagriné d'abandonner notre belle bande; cela nous déçoit tous, en quelques mois il s'y était intégré jusqu'à en devenir un pilier, apprécié de tous; je vais perdre un ami cycliste et cela m'attriste.

 

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Sylvain répète et répète l'histoire rocambolesque de la reconquête de son vélo volé le 10 septembre dernier grâce à la finauderie de Chrystel et à l'efficacité de la BAC du 13ème arrondissement de Paris.

La route défile, la matinée semble passer très vite; il n'y aura que deux petits incidents crevaisons (pour les deux Didier

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

et un troisième pour moi qui ne m’empêchera nullement de grimper allègrement jusqu'à Gerberoy.et qui sera résolu grâce à l'armoire à pharmacie que trimbale Michel T sur son dos.J'ai encore pu mesurer ici la solidarité fraternelle de mes compagnons.

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Une bonne surprise les attend au bar de Songeons; je n'en dirai pas plus mais elle fut savourée. Le cafetier est toujours aussi prévenant, il nous propose même de rentrer nos vélos sur sa terrasse intérieure.L'ambiance est bien sûr fort joyeuse, il fait soif, il faut s'abreuver et s'hydrater, je consomme donc un demi et demi. La pause nous régénère suffisamment pour affronter l'ardeur du soleil dans la montée qui nous sort du village, allure parfaitement gérée.

 

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km
27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Cette fois je ne ne me perds pas pour trouver la route qui passe par le moulin de Bois-Roissy....où nous attendrons quatre d'entre nous qui n'ont pas tourné où il fallait...Des enfants en maillot de bain jouent les pieds dans l'eau, une famille est assise à l'ombre, Manu me verse un bidon sur les cheveux...on prolongerait bien la pause alors qu'on ne roule que depuis 10km. Heureusement, c'est à travers un bois , protégés des rayons mordants, que nous remontons par une longue bosse sur le plateau.

Mais là le passage au soleil est ravageur. A une première pause "fontaine de cimetière" j'inonde encore corps et cheveux avec le bidon de Didier D.

Est-ce le soleil qui leur tape sur la tête? La belle harmonie du matin s'étiole. Mes compagnons s'égrainent un peu, le groupe se disperse et perd de sa cohésion. Et l'incident arrive....

Dans la descente de Baudéduit, je perds le fil, chevaleresquement protégée par Bruno et attendue par Sylvain....lorsqu’à l'angle du bois je m'aperçois avec effroi que la troupe a tourné sur Offoy au lieu de continuer tout droit pour descendre sur Thoix. Le premier étant au moins à 300m de moi,un appel serait inaudible ils ont grimpé la bosse très raide avant un faux plat montant en plein cagnard et surtout ils repartent en arrière! Cette bévue nous fait perdre une bonne demi-heure et entraîne des efforts complètement inutiles sur cette journée déjà bien assez éprouvante sans qu'on en rajoute alors que j'avais bien prévu un retour facile..

Mille millions de mille sabords!!!Pourquoi persister à rouler devant tête dans le guidon quand on n'a aucune idée du parcours?,

 

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km
27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km
27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Heureusement, à partir d'Offoy , ça descend vraiment jusqu'à Fleury et nous terminons par la plate vallée de la Selle. Pause fontaine au cimetière de Conty Dominique me verse encore un bidon sur corps et chevelure...je serai sèche 10km plus loin, à la fontaine de Plachy où je passe carrément la tête sous l'eau avant que Phiphi ne se dévoue pour m'asperger à son tour.

 

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

C'est une troupe à nouveau soudée et fort réjouie qui rejoint Amiens par le Petit St Jean, ravie d'en terminer et de s'abreuver d'une bière bien méritée. (sans Didier L, disparu, et Henri, qui doit fermer la bibliothèque municipale)

27 août Amiens-Gerberoy-Amiens 165km

Les bars envisagés sont fermés et je propose le "Café des artistes" devant le Conservatoire, où les consommateurs sont ... de jeunes artistes...et aujourd'hui de sexe féminin ce qui enchante mes compagnons. La terrasse semble justement nous y attendre.et l'accueil est charmant, encore une bonne adresse.

Nous consommons deux tournées (que m'offre Gilles) à l'ombre, la chaleur est enfin supportable.

Je rentre avec Sylvain dans le dédale des rues d'Henriville. Il fera encore 30°C à l'ombre à 19h...et pourtant Michel qui pas fou n'a roulé que ce matin m'a préparé...une TARTIFLETTE!!!

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 12:28
30 juillet

30 juillet

Rituel d'Eté, retrouver la grande maison intacte, identique à l'Eté dernier, sous le soleil exactement.

 

Retour à Fort-MahonRetour à Fort-Mahon

Ouvrir ses portes et la faire revivre...se la réapproprier, l'investir, retrouver les jeux, les jouets aux endroits exacts où notre souvenir les avait laissés.

Mais nous, la maison nous retrouve-t-elle identiques à l'Eté dernier,après toute une année , avec les plaies terribles de cet Hiver...

 

premier août

premier août

Oui, sereinement identiques à l'idée de profiter du présent, de la vie qui nous offre encore le bonheur égoïste d'être là, ensemble, à Fort-Mahon, la plage de l'enfance, à apprécier l'instant justement parce qu'on le sait fugace...

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 18:51
28 juillet Gerberoy 170km

Voici une journée de retrouvailles avec la bonne ambiance des longues distances réussies de bout en bout: humeur joyeuse, allure uniforme, volonté commune à avancer ENSEMBLE, roue dans roue!

 

28 juillet Gerberoy 170km

Nous sommes 10 à 8h au départ du club: BrunoG, DidierD, Dominique, EricD, Michel H, MichelL, PhilippeR et moi ainsi que les fidèles invités Germain et HervéB.

Mon nouveau parcours vers Gerberoy n'est pas parfaitement maîtrisé mais grâce au GPS de Didier ...nous nous égarons à l'Ouest de Dargies , peu après le demi-tour d' Eric, Germain et MichelL .

 

 

28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Le circuit comporte de belles bosses, grimpées en parfaite harmonie, un vrai plaisir pour tous, jusqu'à la superbe montée vers Gerberoy.

Nous sommes attendus avec toujours autant d'amabilité au bar de Songeons , accueillis avec les sandwichs que j'ai commandés ce matin. La pause me semblera délicieusement longue, dans une atmosphère enjouée...Comme à chaque fois il faudra partager les parts de flan car l'envie vient en mangeant, et cela contribue à la convivialité joyeuse. Dominique m'offre ma bière, tandis que chacun cherche à offrir quelque chose à un autre.

 

 

28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Nous repartons reposés et le mal aux jambes dans la longue grimpette du départ ne durera pas; nous nous perdons encore un peu, mais là, c'est sûr, le chemin pour le moulin à eau de Bois-Roissy est gravé pour la prochaine fois.

 

28 juillet Gerberoy 170km
28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Le tracé original expérimenté pour le retour va nous permettre d'éviter les routes rebattues au moins jusqu'à Conty.

28 juillet Gerberoy 170km

Et juste avant Loeuilly, mes compagnons me prouvent encore leur valeur généreuse: une jeune femme en larmes sort de sa voiture stoppée dans l'herbe, ils s'arrêtent aussitôt, proposent leur aide pour le pneu crevé (ce n'était "que" ça).. avant que l'automobiliste , une touriste des Bouches du Rhône, ne les libère de leur service, un ami venant à son secours. Voilà, c'est ça mes camarades de longues distances: de preux et valeureux chevaliers, prompts à secourir une gente dame en détresse.

 

28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Cette belle journée se termine devant une bière sur un boulevard d' Amiens (la première tournée est pour Bruno, la deuxième pour Didier).

176km, 1100m de dénivelé et la jubilation d'avoir retrouvé l'esprit qui nous fédère, belle journée d'Eté,..

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 17:02
9 juin St Christ Briost 160km

Il ne fait pas bien chaud en ce matin de juin mais la météo promet une journée estivale, et nous sommes donc 17 bien motivés au départ du club à 8h15.: Bruno G, Claude, Didier D, Didier H, Didier L, Dominique, Gilbert, Jean-Paul, Michel H, Michel T, Olivier, Patrick, Philippe L, Phiphi, Renaud et moi.

 

9 juin St Christ Briost 160km
9 juin St Christ Briost 160km

Nous partons vers l'Est au long de la Somme sous un ciel très brumeux. Les petites bosselettes entre Glisy et Aubigny ne sont pas assez longues pour nous réchauffer.

Comme trop souvent cette année, notre troupe sera dissonante le matin, malgré les efforts de notre maestro Bruno pour harmoniser le train. La fatigue de certains venant, ce sera bien mieux accordé l’après-midi..

Philippe L, Claude et Patrick nous laisseront à Bray sur Somme. La route devient alors bien dépaysante, le paysage fluvial splendide et je suis félicitée par mes compagnons pour la beauté du parcours. Cela me fait bien plaisir, mais j'avoue ici que ces compliments sont usurpés, je ne suis pour rien dans les merveilles de notre mère Nature!

Jusqu'à Feuillères, je maîtrisais le circuit, mais ensuite, je nous perds; cela nous égaie bien, sauf Olivier qui bougonne (heureusement qu'il ne sait pas encore qu'il sera le seul à ne pas manger de sandwich...).

 

9 juin St Christ Briost 160km

 Nos longues distances mènent à tout et les chemins découverts par hasard nous révèlent des merveilles, comme ce somptueux "lac des cygnes" à Cléry sur somme.

Gilbert nous quitte à Péronne, Il rate ainsi notre incroyable exploit de nous égarer dans le tout petit village de Mesnil Brundel les uns partant à la recherche des autres, j'attends sur place, appréciant la chaleur du soleil qui sé décide enfin à me caresser comme prévu par la météo.

 

9 juin St Christ Briost 160km
9 juin St Christ Briost 160km9 juin St Christ Briost 160km

Il reste à peine deux kilomètres avant notre pause à St Christ Briost dans le splendide décor du "Vivier d'Omignon"Mes camarades sont épatés par le cadre aquatique et champêtre; même si l'accueil n'est pas aussi chaleureux que l'ornement, c'est vraiment une adresse dépaysante à conserver. Les sandwichs sont copieux, mais comme il en manque un, Olivier se dévoue pour se contenter de frites et Bruno apprécie sa glace!

Après ça la reprise sera joyeuse bien sûr.,La seule difficulté étant la côte de la sortie de Bray sur Somme, le retour sera presque tout plat. 

9 juin St Christ Briost 160km

 Autour de Péronne nous avons fait au retour le trajet que j'avais prévu à l'aller (et inversement ce matin) car Didier n'a pas lu mon sms jusqu'au bout, on ne s'en apercevra  en riant qu'à "L'embuscade" où nous sommes toujours si aimablement accueillis et où nous apprécions notre boisson de récupération préférée

J'ai 165 km..

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 18:06
Forêt de Crécy 160km

J'avais grand mal à y croire, mais après une semaine de pluies diluviennes, la météo nous annonçait enfin une accalmie en ce samedi 4 juin; c'est d'ailleurs le première fois de l'année qu'une longue distance a été ainsi reculée en fin de semaine. Je ne m'attendais pas à la foule sur celle ci, les habitués s'étant excusés, occupés au choix à un meeting politique, une tonte de gazon, une organisation de VTT nocturne, un raid moto etc...etc......Et d'autres, pourtant bien déterminés mardi soir encore n'y ont pas cru. , je pense notamment à un cycliste très bien placé au sommet de l'organigramme du club....

Nous ne serons donc que 6 à partir de la rue de la Terrière, Bruno H, Didier D, Eric D, Gilles, Sylvain et moi. Mais je sais bien que dans les longues distances, quantité et qualité sont fort souvent inversement proportionnelles, nous l'avons encore vérifié aujourd'hui.

Eric nous laissera déjà à La Chaussée-Tirancourt, lorsque le circuit nous fera obliquer vers Vignacourt où la brume du matin nous mouillera de fines gouttelettes jusqu'à Berteaucourt, absolument tout le reste de la sortie se déroulera au sec. Notre petit groupe est de niveau homogène, nous roulons en harmonie parfaite quelque soit le terrain.

Dans la descente entre Agenville et Maizicourt, la roue avant de Bruno émet un inquiétant son de tôle ondulée , la prudence nous conduit donc chez le vélociste d' Auxi le Château qui rassure Bruno, il peut faire demi-tour sans souci comme il l'avait prévu. Dommage, il n'a pas pu découvrir la superbe pente que j'ai dénichée dans un bois avec un passage à 16% pour remonter dans le Ponthieu. 

Forêt de Crécy 160km

Agenvillers, oui, le village de Phihirue Henri Corne, nous stoppons pour une petite photo souvenir dédicace.

Nous pausons comme prévu au "café du commerce" de Crécy bondé en ce samedi.. Les sandwichs ont la taille exacte d'une demi-baguette et Gilles nous résume "Le Courrier Picard".:l'  Amiens SC football est remonté en ligue 2, page 2,4, 8, 12 etc...

Nous repartons joyeux mais frigorifiés; la platitude du terrain nous incite à pédaler vivement pour nous réchauffer.La route défile agréablement, un petit groupe permet de mieux se connaître...je discute cuisine avec Didier, cinéma avec Sylvain, littérature avec Gilles, nous dévoilant ainsi des goûts communs en plus du vélo.

Les paysages traversés ont bien une allure de Juin, le blé commence à germer, les coquelicots à s'épanouir mais il manque l'éclairage du soleil.

Nous trouvons avec surprise des routes très mouillées, à St Léger...et encore un peu plus loin, à Amiens. Finalement nous avons eu bien de la chance d'échapper aux averses.

La sortie se termine aimablement par un demi , non deux, au bar de la place de Camon car notre QG habituel est fermé!

J'ai 166km au total. Michel m'apprend qu'il a roulé ce matin avec Stéphane P et Nicolas F. Sur la route de Conty, ils ont rencontré....Eric.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article