Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016  : 11805

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 16:44

brevetstval--9-.jpg

C'est la première fois que je participe intégralement à notre brevet Amiens / St Valéry /Amiens, l'heure du départ ayant été judicieusement reculée à 8h, et je ne suis pas la seule à apprécier cet horaire puisque nous sommes 47 au départ, même les GS que j'ai engagés demain à La Hotoie (ils feront demi-tour avant Abbeville). Je suis contente car Fred, convalescent d'une blessure au genou, tente l'aventure. Moi j'ose une selle neuve, mais tout le monde s'en fiche car Phiphi est l'attraction du jour avec son nouveau vélo, pari risqué sans l'avoir bien en main pour passer les vitesses.

brevetstval--3-.jpg

Il ne fait pas bien chaud ce matin, 8°C au départ de chez moi et bien plus froid en campagne malgré un soleil qui brille dès son lever ; j'ai la piquette aux doigts jusqu'à St Sauveur tout comme. Sylvian Le rythme est beaucoup plus soutenu que dans nos longues distances de semaine mais nous sommes aussi bien plus nombreux, il suffit de suivre les roues. 

Oscar part régulièrement en avant pour sécuriser courageusement les carrefours avec notre motard JacquesFabrice surveille l'arrière de la troupe et devra s'affairer notamment à ramener un ancien qui tient à rester anonyme.

brevetstval--11-.jpg

Quelques péripéties plus loin dont une erreur d'aiguillage à Abbeville, cheminant entre les bas-champs face à un paisible vent d'Ouest, nous arrivons dans la baie, au grand plaisir de Francis qui s'inquiétait de « quand est-ce qu'on mange ? » alors qu'il n'est que 10h30. Sur les conseils avisés de mes camarades je change complètement le haut sur le port, je repartirai bras nus et serai ravie de ce choix car la température augmentera encore.

brevetstval--12-.jpg

Bernard prendra la place de conducteur du véhicule suiveur pour le retour. Gérard l'accompagnera après une crevaison qu'il avouera avoir eu la flemme de réparer.

Je ne sais lesquels avaient été désignés officiellement capitaines de route mais YvesClaude, Laurent, Lucien et Patrick ont été particulièrement performants dans ce rôle, si on excepte des relances trop vives aux intersections. Mention particulière à la montée du Panorama, en douceur et surtout groupée, au grand contentement des cyclos.

Le retour à Amiens , avec Jack rencontré à Mareuil-Caubert, sera allégre, paisible, Fabrice partage mon enthousiasme.

Mon essai audacieux est transformé, bien que profilée pour la course ma selle Italia Diva a l'assise d'un coussin et je note d'en commander une neuve à Pascal pour avril 2017.

brevetstval--18-.jpg

Nous sommes très surpris d'être de retour au club à 13h30 à peine ; nous avons 29km/h pile de moyenne ; j'interroge les participants autour d'une bière bien méritée, oui, nous sommes réjouis, c'est un vrai brevet convivial, uni, que Michel T a su organiser aujourd'hui, soutenu par une équipe motivée. Fred en a bavé bien sûr pour sa reprise mais il est content d'avoir suivi et d'avoir retrouvé une ambiance de club apaisée et solidaire.

prunus.JPG

Michel est surpris de me voir rentrer si tôt, c'est l'heure de la sieste, chouette ! j'ai tout le temps pour paresser sur la terrasse devant ce cadeau du Printemps.

Toutes les photos ICI

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 19:45

Des paysages nouveaux sous le soleil du Printemps, des bosses longues et douces comme on ne grimpe jamais dans nos sorties club, une chaleur d’Été, oui, d’Été (ce n'est pas un Poisson d'Avril), une convivialité et une solidarité sans faille, un vent portant à l'aller, tombé au retour, tous les éléments étaient réunis pour que cette longue distance nous enchante.

Le changement d'heure me sied, j'étais spontanément réveillée à 6h30, dans la nuit, et je n'étais pas la dernière au rendez-vous du club. J'ai juste été un peu perturbée par l'absence inattendue de trousse de secours, mais nous n'en avons pas eu besoin,ouf.

Le soleil brille déjà quand Philippe P, Bruno G, Renaud, Phiphi, Marc, Michel H, Michel T, Gérard, Henri, Arnaud, Manuel, Jean-Luc et moi pour l'USCA , Daniel, Olivier, Richard et mon cher Jack, pour les « invités » démarrons.

La sortie de ville est chaotique, entre les embouteillages, mais dès le haut de Saleux nous retrouvons des routes de campagne bien typiques et sans circulation.

Gamaches14--3-.jpg

Première pause en haut de la bosse entre Molliens et Camps, le soleil brille et chauffe, je vais me dévêtir au fil des kilomètres jusqu'à ce que la décence m'arrête.

L'asphalte défile agréablement, entre Liomer et Sernarpont, le paysage change et se pare de douceur normande, falaises de craie, bocage, troupeaux de paisibles vaches laitières, la route en est enchantée. D'ailleurs je chante.

Nous voilà à 17km de Gamaches...Mais pas question d'y aller directement, nous allons faire un grand détour, seul Gérard, encore en manque de forme à son idée, choisit de couper au plus court, délaissant la Forêt d'Eu.

Nous voilà en Normandie, mais que se passe-t-il ?Certains de mes compagnons semblent en difficulté, ralentissent, je comprends seulement après une centaine de mètres, nous sommes sur un faux-plat montant, non, une bosse, une bosse qui n'en finit pas , encore et encore, virage après virage, jusqu'au village de Campneuseville.

Gamaches14--7-.jpg

J'ai vérifié sur la carte, 5km de superbe montée  et une 2ème une dizaine de km plus loin moins longue et tout aussi jouissive, en pleine forêt, le décor se fait montagnard.

Gamaches14--8-.jpg

Les descentes sont bien sûr vertigineuses, Manu créve au bas de l'une d'elle, ce qui nous permet d'admirer l'architecture des fermes isolées.

J''ai suivi Daniel et Michel T dans les deux premières bosses sylvestres mais j'ai dû faire des efforts pour rester dans leur roue aussi je décide de retrouver mon poisson-pilote préféré Marc pour grimper la dernière,qui mène de Grancourt à Guerville,son rythme est parfait.

Gamaches14--19-.jpg

Il n'y a plus qu'à plonger vers Gamaches et retrouver Gérard sur la place à la terrasse de « La Tanière à tatins » où nous recevons par le patron un accueil particulièrement chaleureux qui nous régénère , il est plus de 13h15 et nous avons plus de 100km au compteur.

Je repartirai en tenue d'Eté , sans manchettes.

Gamaches14--20-.jpg

Bruno crève avant Liomer, ce qui ne nous désorganise pas bien longtemps. Après les bosses du matin, le parcours va nous sembler bien plat malgré de courtes grimpettes, seule la côte de Fresnoy au Val nous offre une pente d'autant plus réjouissante que c'est la dernière.

Phiphi m'annonce qu'il faut retourner en arrière car il a oublié son sac au cimetière où nous avons rempli nos bidons...Poisson d'Avril ! C'est Bruno qui le porte pour soulager Phiphi qui donnait des signes de fatigue.

Nous perdons Daniel, Renaud et Gérard qui devant nous, se sont trompés de chemin et n'ont pas entendu nos appels ...mais ouf, nous les retrouvons à un carrefour quelques kilomètres plus loin et arrivons tous ensemble joyeusement à Saleux, nous rassemblant encore aux feux en haut du Campus. Je ne retourne pas au club puisqu'on passe devant ma rue, je me sens en pleine forme, j'ai pile 170km.

Gamaches14--2-.jpg

Mais comme d'habitude mon tonus retombe après la douche et je termine la journée sur un transat au soleil près de Raphi un peu fâché que j'ai piqué sa place.

D'autres photos ICI

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 21:01

remiencourt--4-.JPG

Une équipe de choc pour un total de 269 partants, De trés beaux vainqueurs fleuris par Mme Barbara Pompilli députée de la circonscription qui nous honore de sa présence.

remiencourt--9-.JPG

Franck Duynslager en 1ère

remiencourt--12-.JPG

Ludovic Carpentier en 2ème , ici entre Mme Pompilli et Mr le Maire

remiencourt--11-.JPG

Stéphane Degoutte et Soralia Derbesse en 3ème catégorie

remiencourt--10-.JPG

Claude Pochol , Pascaline Wochol en catégorie GS avec Joseph Sueur, 1er GS B. 

Satisfaction encore, tous les présents à la remise des prix ont pu être récompensés.

remiencourt--6-.JPG

Hélas, quelle ironie du sort, Patrice, notre responsable sécurité (ici avec Oscar) a été victime d'une chute et sera hospitalisé toute la semaine après opération d'un pneumothorax.

remiencourt--35-.JPG

Tombé aussi à cette arrivée en 2ème catégorie, Vincent souffre de contusions.

PHOTOS ICI

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 21:21

lecrotoy--9-.jpg

Le brouillard vient de se lever et le soleil brille,il fait à peine 3°C quand j'arrive au club la dernière, pas du tout pressée ; je sais qu'on m'attend, c'est à moi que Jean-Luc a livréle parcours. Quelle surprise, « ils » sont 18 : notre président Fabrice, Renaud, Phiphi, Bruno G, Sylvain R, Michel H, Dominique, Patrick, Michel T, Gérard, Marc, Fred G pour l'USCA, Olivier, Daniel, Jack, Hervé et deux de ses amis de l'AS CMCAS pour les « invités »

Hervé et ses deux compagnons sont effrayés par la première moitié du circuit, je leur explique à juste raison qu'il n'y aura qu'une seule bosse, à Havernas vers Bernaville mais ils décident de passer par la vallée et de nous retrouver au Crotoy ce qui sera aisé car notre groupe ne passera pas inaperçu. Pour aller vers l'Ouest, nous partons donc vers l'Est, contournant Amiens par le Nord.

L'allure est parfaite, menée en maîtres par Jack et Fabrice en tête sans faillir les 30 premiers kilomètres. Un agréable vent d'Est nous pousse droit devant, le soleil chauffe et les vêtements tombent au seul arrêt , en haut de la côte qui mène à Bernaville où Patrick nous laissera pour s'en retourner seul à ses activités professionnelles.

Les villages défilent, les noms des plages s'affichent, les pancartes de campings et hôtels fleurissent, on approche bien du bord de mer : Arry, Rue...et enfin Le Crotoy natal de Phiphi.

lecrotoy--10-.jpg

La marée est basse, Fabrice s'étonne de l'occupation des terrasses par de nombreux touristes, reconnaissables à leur nonchalance et leurs moules-frites.

lecrotoy (8)lecrotoy.jpg

Nous sommes comme tous les ans très bien accueillis à « La bonne franquette » par un nouveau propriétaire. Je me distingue en commandant une Ch'ti et non une Leffe, ce qui me vaut les réflexions assassines de Jack.

photo.JPG

Au moment de repartir, Phiphi est tout fier de nous présenter son ex-femme. Il le sera un peu moins après Abbeville, ses vacances au Mexique lui sont restées dans les jambes, il faiblit, et tandis que je reste à l'arrière pour guetter les défaillances, Fabrice s'emploie à réguler le peloton qui s'est considérablement renforcé puisqu'entre Bray les Mareuil et Longpré les Corps Saints nous récupérons dans l'ordre Sylvain C et Christel, Jean-Claude, Serge et Michel L, Philippe F et Germain, William, Richard. Et nous arriverons joyeusement tous ensemble à Amiens où nous nous séparons gaiement au gré des carrefours.

Hélas, cette sortie, sans aucun incident mécanique, encore une fois épatante par sa convivialité et son esprit de solidarité s'est bien mal terminée. Au début de la rue de Verdun j'assiste avec terreur au dérapage de Serge qui heurte une bordure de trottoir et chute lourdement. Dans pareil cas, je suis incapable de maîtriser mon émotion pour aider , ce sont Sylvain C et Marc qui nettoient le visage ensanglanté de Serge avec le matériel de la trousse sécurité ; Constant et Philippe B passaient à ce moment, Philippe restera avec nous jusqu'à que Serge monte dans la voiture de Michel T qui le raccompagne.

lecrotoy--5-.jpg

Nous sommes tombés de notre nuage de félicité et nous séparons le cœur serré.

Ouf, le lendemain Serge va bien, même s'il a « mal partout », son dérapage a été provoqué par une crevaison à l'avant et il reviendra à notre rencontre une prochaine fois !

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 20:39

Leaanniv23.jpg

Repost 0
Published by Catherine - dans mon petit monde
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 18:40

gerberoy.jpg

Il fait doux ce matin et nous sommes 16 au rendez-vous du club Jean-Luc R, Renaud, Dominique, Jean-René, Marc, Philippe P, Gérard, Philippe B, Jean-Luc D et moi pour l'USCA, Jack, Daniel, Olivier, Richard, Germain, Michel D pour les « invités » .

La météo est sans équivoque : il ne pleuvra pas, donc les gouttes qui tombent au départ sont imaginaires et quelques tours de pédale nous ramènent à la réalité du temps sec.La destination est au Sud mais nous partons vers l'Ouest à un rythme enjoué , groupés sans faillir jusqu'à la bosse qui relie Molliens-Dreuil à Camps où nous faisons une petite pause. Pour monter les bosses j'adopte la tactique éprouvée l'an dernier, me caler dans la roue de Marc, mon « poisson-pilote »,ce qui me permettra d'arriver en haut sans douleur.

Vers 10h30, le vent se lève, pleine face pour nous, pas facile. Lorsque Richard crève, Philippe P et moi nous asseyons dans un abribus pour éviter la fraîcheur des rafales.

Quelques tours de roue en Normandie nous amènent finalement dans l'Oise et après la plongée dans Songeons nous contournons Gerberoy pour y grimper joyeusement par le Sud avec un vent favorable. Petit arrêt photo avant de descendre au bistrot de Songeons où nous sommes cordialement accueillis, Philippe B aura même l'autorisation d'y entrer son vélo neuf. Nous sommes affamés, il est 13h, j'ai 103km au compteur. Enfin, je peux offrir à Jack la mousse promise depuis 10 mois et 6 jours , une excellente St Landelin pression.

Je n'ai qu'un cuissard court en rechange, mais la bosse qui nous sort de Songeons me réchauffe sans fatigue car nous sommes poussés par un vigoureux vent du Sud complice.

beauprunus.JPG

C'est bien la fin de cet Hiver qui ne s'est jamais vraiment décidé à commencer : les prunus peignent sur le ciel leurs fleurs rose pâle, nuages de barbe à papa champêtres, pour la fête du Printemps dans deux jours.

Le retour paraît très facile et très court, à Choqueuse les Bénart nous avons la joie d'ête accueillis par Bernard P, René, Jean-Claude, Thierry R, Dany, Constant et les deux fréres Dupuy de Monsures. Un peu plus loin, ce seront Philippe F (ES Cagny) puis Patrick D qui viendront à notre rencontre.

Michel crève à Catheux et nous attendons sous les fenêtres de Gérard Duhamel.

A Monsures, Jean-Robert, Bruno H, Michel L, Alain et d'autres sont arrêtés dans une cour et nous saluent au passage comme le peloton du Tour de France, trés sympa.

Richard crève après Loeuilly au moment où soleil et chaleur arrivent enfin ; tout le monde attend et nous terminons allègrement cette sortie, tous absolument ravis, encore une fois, par l'ambiance de cette belle journée. J'ai 168km au compteur et après la douche je me sens soudain très fatiguée...dodo à 21h.

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 20:35

cayeux.jpg

Il fait 9°C quand j'arrive au club , j'ai laissé le blouson d'Hiver à la maison. Nous sommes 23 au rendez-vous , Marc, Renaud, Phiphi, Didier Duchesne, Guillaume (s) Duprez et Gavois, Frédéric Garnier, Bruno Gritti, Michel Hemart, Philippe Peter, Claude, Dominique, Jean-Luc et moi pour l'USCA, Daniel, Christine, Raymond, Philippe, Richard, Olivier, Jack, Germain, Michel pour les « invités ». Claude nous laissera peu avant Pont-Rémy mais nous resterons 23 car Philippe Barré nous rejoint à Erondelle.

Un léger vent d'Est nous assiste, le rythme est fluide, je me sens d'autant plus agile que Guillaume G s'est proposé pour se charger de mon sac à dos, il sera relayé au retour par l'autre Guillaume, en jeunes gens bien élevés dont l'éducation a appris qu' il était poli de porter les sacs des Mamys.

Notre avancée régulière n'est stoppée que par la crevaison de Frédéric à une dizaine de kilomètres de la mer. Philippe de l'ES Cagny avait fait demi-tour à Mareuil-Caubert, Didier nous quitte à Cayeux pour obligations culinaires (plateau de fruits de mer duo).

La pause casse-croûte est un peu rapide à mon goût puisque je prends toujours le temps de me changer complètement. Après mes sandwichs je partage avec Phiphi un éclair au café cadeau de Bruno , Marc m'offre une gaufre Rita au goût d'enfance, et je dois toujours une Leffe à Jack (depuis 10 mois moins un jour). Eric Dumont et Florent prennent des nouvelles de notre périple au téléphone.

La brume qui nous accompagnait depuis le matin se lève doucement sur la mer. Phiphi étale en inventaire le contenu de son sac sur le bas-côté.

Bien que le vent soit défavorable, le retour ensoleillé est joyeux ; Philippe P s'emploie après Liercourt à tempérer une allure qui s’affole un peu, je monte à l'avant à Longpré pour réprimer toute velléité d’ascension du Panorama. Depuis la pause d'Erondelle, je suis vêtue en « Été » maillot manches courtes (et manchettes quand même).

Nous terminerons paisiblement, dans une bonne humeur contagieuse, avec Serge venu seul à notre rencontre, arrivés au club à 16h10.

Bruno, Frédéric, Phiphi et moi clôturerons cette belle journée par une pression au très sympathique « café de la Neuville » où nous avons pu garer nos vélos. C'est à Frédéricque je laisse le mot de la fin « C'est là qu'on voit comme le club va bien, avec une telle sortie dans une aussi bonne ambiance ! ».

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois
commenter cet article