Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016  : 11805

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 21:00
Sur les terres de la mémoire, 155km

J'étais loin d'imaginer en ce matin du 23 mars que j'allais vivre une de mes plus belles journées de vélo. Depuis quelques jours la pluie nous était promise par la météo sans qu'on en voit une goutte ; j'avais donc maintenu la sortie LD de ce jeudi en espérant que les prévisions continueraient d'être infirmées...mais je ne rêvais pas d'un pareil soleil à l'ouverture des volets!

Sur les terres de la mémoire, 155km

Je m'attendais pourtant à très peu de volontaires ,beaucoup ayant roulé déjà cette semaine, profitant du temps sec imprévu. Je suis donc étonnée par notre effectif sympathique, nous sommes 10: Claude, Dominique, Julien, Michel, Renaud, Yves et moi pour l'USCA, Germain, Jean-Luc et Hervé pour les invités. L'expérience nous a appris que les sorties LD en petit comité sont des plus réussies: " Nous l'allons montrer tout à l'heure ".*

Nous pensons fort à notre ami Chrystel, victime d'un grave infarctus mardi, les nouvelles sont bonnes.

Le vent est bien d'est et violent comme attendu lui et nous partons l'affronter joyeusement sous ce soleil inespéré qui nous illuminera toute la matinée. Claude et Renaud nous laissent en chemin comme prévu. 

*Jean de La Fontaine 

Sur les terres de la mémoire, 155km

J'entraîne la troupe sur des chemins de traverse qui les étonnent et les amusent, entre petits ponts de bois et jardins ouvriers. Les prunus en fleurs  resplendissent partout de beauté, offrant à nos regards charmés toutes les nuances du rose.

Notre groupe va rester tout au long de la route un modèle de cohésion, de solidarité et de camaraderie, bref un modèle de LD, un bonheur de tous les instants à pédaler en paix sur ces terres chargées d'Histoire ,exhalant encore le sang des hommes répandu il y un siècle déjà, si proches de nous pourtant dans notre mémoire inconsciente.

Apprécier à chaque instant le bonheur de pédaler en paix...

Le parcours est vallonné , exigeant, le vent le rend plus difficile, nous faisons bloc contre l'adversité. Après Meaulte , je maîtrise moins bien mon sujet mais nous ne nous égarons qu'une seule fois, ce qui nous  égaye . Comme c'est agréable de n'entendre personne ronchonner, de n'avoir que sourires et bienveillance autour de soi!

La force du vent m'incite à ne pas prolonger l'aventure dans l'inconnu, raccourcissant le circuit dans le Pas de Calais d'une dizaine de km.

Le paysage entre Miraumont et Albert nous a toujours semblé charmant, il devient féerique: les deux paons d'Authuille sont de sortie, le mâle est carrément au milieu de la route étroite , en costume de plumes chamarré, dont le bleu entre autres me fascine. Il s'écarte un peu hautain, contestant d'un "Léon" notre intrusion dans son domaine.

Après le paon, la pente nous sort d'Authuile pour rejoindre Albert où nous retrouvons la civilisation, après la tranquillité des routes matinales à très faible circulation automobile.

Sur les terres de la mémoire, 155km
Sur les terres de la mémoire, 155kmSur les terres de la mémoire, 155km
Sur les terres de la mémoire, 155km

J'avais commandé des sandwichs ce matin à Thierry, l'aimable patron des "3 pigeons". Yves est ému de se retrouver là , c'est un "haut -lieu" de son adolescence, il y a partagé de grands et bons  moments avec Martine et lui envoie une photo.

La réalité nous rattrape avec la télévision allumée sur l'attentat d'hier à Londres, nous ne sortirons donc jamais de la folie des hommes? Mais l'ambiance reste: joyeuse: de son lit d'hôpital Chrystel nous envoie la photo de...sa carafe d'eau tandis que nous dégustons nos Leffe offertes par notre président Yves enchanté de sa matinée de première sortie LD. La météo prévoit de la pluie encore, mais le soleil brille toujours, nous décidons de parcourir mon tracé dans sa totalité.

Sur les terres de la mémoire, 155km

Courageux car j'ai prévenu que nous monterons jusqu'au mémorial de Thiepval , avec un fort vent dans le nez et que nous grimperons aussi la belle bosse entre Méaulte et Etinehem...Mais le reste du retour est plat, et Eole nous pousse  de son puissant souffle d'Est.

Notre bande reste unie, la cohésion est limpide comme ce matin.

Dans les superbes marais d'Etinehem nous croisons l'équipe de secours, réduite aux valeureux Jean-René et Patrick. J'apprendrai plus tard que Florent et William ont cru nous avoir manqués et ont fait demi-tour dommage, William sera rattrapé dans...Amiens.

A Cerisy, une traversée d'oies et de canards nous oblige à mettre pied à terre, seul incident du retour, et comique.

Heureusement que le vent de dos est si fort car...j'ai mal aux jambes! Pour la première fois depuis le début de l'année je suis ravie de voir les toits de la grande ville se dessiner à l'horizon,, je suis fatiguée...comme mes camarades au long court. Le vent contraire du matin et les 1058 m de dénivelé nous ont éprouvés, mais quel bonheur! Ce fut vraiment une LD parfaite, l'adversité nous ayant soudés dans une bonne humeur calme et constante, sereine.

Yves, Germain, Michel, Jean-Luc, Hervé et moi terminons traditionnellement  à "L'embuscade"Hervé nous offre la tournée de bière de Printemps.

156km...et la pluie promise qui tombe quand je suis sous la douche!

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article

commentaires