Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016  : 11805

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 15:58
désolée mes photos sont ratées, je me suis trompée dans la résolution...

désolée mes photos sont ratées, je me suis trompée dans la résolution...

Programmer des sorties LD un samedi , c'est pouvoir partager notre joyeux privilège d'inactifs avec les travailleurs..et abaisser considérablement la moyenne d'âge.

Il fait bien frais à 8h en ce 8 avril, pas facile de choisir sa tenue car la météo prévoit 10 degrés de plus cet après midi. La brume recouvre la campagne  promesse d'une très belle journée.

Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km

Je suis ravie de trouver autant d'adeptes au club. Nous sommes donc 12: Dominique, Frédéric K, Fréd V, Jean-Paul B, Julien, Laurent, Michel H, Renaud, Sylvain et moi pour l'USCA, Julien Z et Lancelot ****pour les "invités"J'ai envoyé le parcours à Sylvain pour son GPS mais il ne l'a jamais reçu comme je n'ai pas reçu toutes les commandes de sandwichs (je comprendrai plus tard que ma messagerie est en panne); qu'importe, ce parcours est dans ma tête, aucun risque de nous égarer...donc nous nous perdons dès le 7eme kilomètre, dans Longueau, oui...mais, à ma décharge, ce sera la seule confusion du jour. 

Nous cheminons agréablement , rattrapés après Corbie par la sortie club qui a pris la route directe sans circonvolution.

**** afin de préserver la sécurité affective de ce coureur le prénom a été changé; en effet il est venu en cachette d'une partie de sa famille.

Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155kmVoyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km

Le soleil se fait lumineux, la douceur arrive, la température va peu à peu grimper jusqu'à une chaleur presque estivale. 

Les novices sont enthousiastes devant la beauté du paysage fluvial tout comme les initiés jamais lassés.

Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km

Renaud crève près d'Eclusier-Vaux... 

Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155kmVoyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155kmVoyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km

Odeur du mois d'avril
On sent que bientôt c'est la fête
La jolie fête du printemps
Qui fleurit par-dessus nos têtes
Le ciel d'avril comme les champs*
 (Charles Trenet)

,...j'en profite pour photographier la floraison (spéciale dédicace à Francis).

Laurent nous quitte à Hem, même si nous ne sommes qu'à 20 km du but, il craint de trop en faire pour une première: enchanté par l'ambiance il sait qu'il reviendra. Nous arrivons à Monacu, plaisantant sur l'homonymie avec Monaco...et effectivement, nous y croisons une Porsche !

Notre ruban cycliste continue de se dérouler le long des étangs hôtes de cygnes majestueux jusqu'à Péronne où nous n'hésitons pas longtemps sur les rues à suivre pour arriver très vite au havre que j'avais pris le temps d'avertir ce matin au départ.

Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km

Décoré par le Printemps "Le Vivier d'Olignon" est encore plus charmant que dans nos souvenirs, "les cerisiers sont blancs , les oiseaux sont contents"  dans le tableau piscicole.

La pause est bavarde et joyeuse, Fred se régale d'une truite locale. Le groupe est désormais soudé par la bonne humeur.

Le départ est un peu difficile mais les jambes redeviennent légères après quelques kilomètres. La solidarité va fonctionner à plein pour convoyer les plus faibles. Il fait de plus en plus chaud, il faut relever les manches.

Après Morcourt nous avons le bonheur de retrouver Marc venu à notre rencontre. Au Hamelet, Paul Savard et Philippe Dubus se joignent à nous jusqu'au but.

La sortie se termine à la terrasse du bistrot de la place de Camon, nous sommes enchantés, Fred offre sa tournée. J'ai 161 km.

 

 

 

 

 

 

Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155kmVoyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km
Voyage au fil de l'eau, 8 avril, 155km

La journée n'est pas terminée pour moi. Michel m'attend avec un superbe bouquet, anniversaire de PACS. Je me dois de fignoler le petit repas fin prévu.

Cette fois les cobayes de ma nouvelle invention culinaire ne seront pas mes collègues du Comité.  J'avoue être très fière de ma création : succulents tartares de saumon fumé au chèvre et aux poireaux (de Papa).

Quelle bonne journée vraiment ! Champagne sous le féérique prunus cerasus rose,suave boisson de récupération.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 11:46
GERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160kmGERBEROY 28 mars 160km
GERBEROY 28 mars 160km
Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 13:50
Balade dans le Nord Amiénois au pays de la soif: 155km

Décidément les sorties LD sont riches en péripéties. 

Tout semble calme pourtant en ce matin d'avril où nous sommes 17 à vouloir profiter des arbres en couleurs : Bruno G, Didier D, Didier H, Dominique, Jean-Luc, Jean-Paul C, Manu, Michel H, Michel T, Patrick P, Renaud et moi pour l'USCA, Germain, Hervé, Jack, Jean-Luc R et Jean-Luc l'accordéoniste pour les "invités". Il fait encore bien frais, j'ai gants et cache oreilles même si j'ai délaissé la veste thermique pour la légère.

Balade dans le Nord Amiénois au pays de la soif: 155kmBalade dans le Nord Amiénois au pays de la soif: 155km

Nous cheminons gaiement le long de l'Ancre jusqu'à sa source à Miraumont où j'ôte mon coupe-vent.

Nous nous faufilons dans le Pas de Calais à travers la campagne printanière .Les bourgeons éclatent en une harmonie de pastels, dispensateurs de sérénité. Alors que c'était complètement imprévu, il se met à pleuvoir, juste quelques gouttes, une pluie allègre d'avril qui ne mouille pas.

Dominique nous laisse à Lucheux juste avant la belle bosse menant à Bouquemaison.

En mai dernier sur ce parcours nous avions mis bien longtemps avant de trouver sandwichs et bières. Cette fois j'ai tout prévu: en partant à 8h nous étions sûrs de trouver ouverte la super boulangerie de Bernaville conseillée par mon copain Eric Quint vendant en plus des traditionnelles pâtisseries des sandwichs, des hamburgers et même des frites. Donc ceux qui ne me font pas confiance, ne venez plus. Ah, on va bien l'apprécier notre pause à Bernaville!!! Sauf que l'hospitalier PMU me fait l'affront d'être fermé...

Nous voilà tous estourbis par ce coup du sort ! Nous sommes dans un désert aride, un indigène nous informe qu'il n'y a nulle oasis à la ronde! Mais nous avons toujours dignement affronté l'adversité. Affamés et assoiffés nous volons presque pour atteindre Domart en Ponthieu... sans abreuvoir ouvert non plus! A St Léger une carotte semble clignoter à l'horizon... non, c'est un mirage, un simple bureau de tabac-presse! Jean-Paul désespéré propose de nous inviter chez lui...quand enfin, derrière une dune, se dresse "Le Sulky" de Berteaucourt les Dames. Hélas , il y a eu des pertes...trois légionnaires manquent à la troupe...et seuls deux d'entre eux nous rallieront au bivouac...Renaud m'envoie un sms, il est à L'étoile, donc perdu pour la bataille depuis Domart, se sacrifiant pour nous trouver à boire! Il choisit de rentrer directement.
 

 

 

 

 

Balade dans le Nord Amiénois au pays de la soif: 155km
Balade dans le Nord Amiénois au pays de la soif: 155kmBalade dans le Nord Amiénois au pays de la soif: 155km

Comme elle est suave ma première gorgée de bière (offerte par Jean-Luc R),Bien sûr cette pause est très joyeuse! D'autant plus que j'apprends qu'après des années de galère Olivier a enfin trouvé du travail à ...."L'Amandine" à Fort-Mahon!

Le retour va nous paraître très rapide, il ne reste qu'une trentaine de kilomètres! Nous avons le grand plaisir de la venue de Marc à notre rencontre. Il a croisé Renaud qui lui a demandé de me rassurer, il était presque arrivé chez lui, sans encombres.

Bref, encore une sortie Longue Durée dont on se souviendra.Il nous faut rien de moins que deux tournées de bière de Printemps à "L'embuscade" pour nous remettre de nos émotions avant de passer sous la douche.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 21:00
Sur les terres de la mémoire, 155km

J'étais loin d'imaginer en ce matin du 23 mars que j'allais vivre une de mes plus belles journées de vélo. Depuis quelques jours la pluie nous était promise par la météo sans qu'on en voit une goutte ; j'avais donc maintenu la sortie LD de ce jeudi en espérant que les prévisions continueraient d'être infirmées...mais je ne rêvais pas d'un pareil soleil à l'ouverture des volets!

Sur les terres de la mémoire, 155km

Je m'attendais pourtant à très peu de volontaires ,beaucoup ayant roulé déjà cette semaine, profitant du temps sec imprévu. Je suis donc étonnée par notre effectif sympathique, nous sommes 10: Claude, Dominique, Julien, Michel, Renaud, Yves et moi pour l'USCA, Germain, Jean-Luc et Hervé pour les invités. L'expérience nous a appris que les sorties LD en petit comité sont des plus réussies: " Nous l'allons montrer tout à l'heure ".*

Nous pensons fort à notre ami Chrystel, victime d'un grave infarctus mardi, les nouvelles sont bonnes.

Le vent est bien d'est et violent comme attendu lui et nous partons l'affronter joyeusement sous ce soleil inespéré qui nous illuminera toute la matinée. Claude et Renaud nous laissent en chemin comme prévu. 

*Jean de La Fontaine 

Sur les terres de la mémoire, 155km

J'entraîne la troupe sur des chemins de traverse qui les étonnent et les amusent, entre petits ponts de bois et jardins ouvriers. Les prunus en fleurs  resplendissent partout de beauté, offrant à nos regards charmés toutes les nuances du rose.

Notre groupe va rester tout au long de la route un modèle de cohésion, de solidarité et de camaraderie, bref un modèle de LD, un bonheur de tous les instants à pédaler en paix sur ces terres chargées d'Histoire ,exhalant encore le sang des hommes répandu il y un siècle déjà, si proches de nous pourtant dans notre mémoire inconsciente.

Apprécier à chaque instant le bonheur de pédaler en paix...

Le parcours est vallonné , exigeant, le vent le rend plus difficile, nous faisons bloc contre l'adversité. Après Meaulte , je maîtrise moins bien mon sujet mais nous ne nous égarons qu'une seule fois, ce qui nous  égaye . Comme c'est agréable de n'entendre personne ronchonner, de n'avoir que sourires et bienveillance autour de soi!

La force du vent m'incite à ne pas prolonger l'aventure dans l'inconnu, raccourcissant le circuit dans le Pas de Calais d'une dizaine de km.

Le paysage entre Miraumont et Albert nous a toujours semblé charmant, il devient féerique: les deux paons d'Authuille sont de sortie, le mâle est carrément au milieu de la route étroite , en costume de plumes chamarré, dont le bleu entre autres me fascine. Il s'écarte un peu hautain, contestant d'un "Léon" notre intrusion dans son domaine.

Après le paon, la pente nous sort d'Authuile pour rejoindre Albert où nous retrouvons la civilisation, après la tranquillité des routes matinales à très faible circulation automobile.

Sur les terres de la mémoire, 155km
Sur les terres de la mémoire, 155kmSur les terres de la mémoire, 155km
Sur les terres de la mémoire, 155km

J'avais commandé des sandwichs ce matin à Thierry, l'aimable patron des "3 pigeons". Yves est ému de se retrouver là , c'est un "haut -lieu" de son adolescence, il y a partagé de grands et bons  moments avec Martine et lui envoie une photo.

La réalité nous rattrape avec la télévision allumée sur l'attentat d'hier à Londres, nous ne sortirons donc jamais de la folie des hommes? Mais l'ambiance reste: joyeuse: de son lit d'hôpital Chrystel nous envoie la photo de...sa carafe d'eau tandis que nous dégustons nos Leffe offertes par notre président Yves enchanté de sa matinée de première sortie LD. La météo prévoit de la pluie encore, mais le soleil brille toujours, nous décidons de parcourir mon tracé dans sa totalité.

Sur les terres de la mémoire, 155km

Courageux car j'ai prévenu que nous monterons jusqu'au mémorial de Thiepval , avec un fort vent dans le nez et que nous grimperons aussi la belle bosse entre Méaulte et Etinehem...Mais le reste du retour est plat, et Eole nous pousse  de son puissant souffle d'Est.

Notre bande reste unie, la cohésion est limpide comme ce matin.

Dans les superbes marais d'Etinehem nous croisons l'équipe de secours, réduite aux valeureux Jean-René et Patrick. J'apprendrai plus tard que Florent et William ont cru nous avoir manqués et ont fait demi-tour dommage, William sera rattrapé dans...Amiens.

A Cerisy, une traversée d'oies et de canards nous oblige à mettre pied à terre, seul incident du retour, et comique.

Heureusement que le vent de dos est si fort car...j'ai mal aux jambes! Pour la première fois depuis le début de l'année je suis ravie de voir les toits de la grande ville se dessiner à l'horizon,, je suis fatiguée...comme mes camarades au long court. Le vent contraire du matin et les 1058 m de dénivelé nous ont éprouvés, mais quel bonheur! Ce fut vraiment une LD parfaite, l'adversité nous ayant soudés dans une bonne humeur calme et constante, sereine.

Yves, Germain, Michel, Jean-Luc, Hervé et moi terminons traditionnellement  à "L'embuscade"Hervé nous offre la tournée de bière de Printemps.

156km...et la pluie promise qui tombe quand je suis sous la douche!

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 18:28
14 mars Le Crotoy 160km

Il fait encore bien froid en ce matin de mars, seulement 6°C en ville, nous sommes pourtant 22 à partir du club à un peu plus de 8h30.

14 mars Le Crotoy 160km

J'ai prévu un parcours très facile, entre 150 et 160km, sans aucun danger de nous égarer...et pourtant....

À Belloy sur Somme nous sommes rejoints par Jean-Paul  comme mardi et samedi.

Une frayeur alarmante nous étreint: dans Abbeville... Il pleut!!!Ouf ce ne seront que quelques gouttes vite oubliées. Les petites buttes avant la mer sont avalées délectablement, j'écris déjà dans ma tête que  notre peloton se déroule en un long ruban sur la piste, suivant à l'arrière la roue d' Olivier qui soudain s'étonne..."Mais ils vont où ?" Le nez dans le guidon Daniel entraîne l'avant du groupe vers les terres, l'éloignant de la mer...Nous appelons fort  les égarés qui nous rejoignent en majorité mais le groupe s'est scindé...ce qui nous amuse beaucoup. À 2km du but, c'est trop drôle.

 

14 mars Le Crotoy 160km
14 mars Le Crotoy 160km14 mars Le Crotoy 160km
14 mars Le Crotoy 160km14 mars Le Crotoy 160km14 mars Le Crotoy 160km
14 mars Le Crotoy 160km14 mars Le Crotoy 160km

Nous sommes excellemment bien accueillis au " P'tit Ridin" 

14 mars Le Crotoy 160km
14 mars Le Crotoy 160km14 mars Le Crotoy 160km

Retour joyeux vent dans le dos, je vole sur ma bicyclette.

14 mars Le Crotoy 160km14 mars Le Crotoy 160km

On terminera enfin à "L'embuscade" par une bonne pression de Printemps.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 10:49

oui souvenirs, souvenirs...juste histoire de rétablir la vérité sur ce qui se passait vraiment les années précédentes, à la fois pour les amnésiques et les nouveaux venus. 

voici un calendrier parmi de nombreux autres établi par Jean-Luc où on lit bien qu'étaient programmées des LD les mardi, jeudi et samedi...

 

DATE

DISTANCE

Heure départ

Lieu de repas envisagé

Mardi 5 mars (ou j. 7/03) *

130 km

9h00 du stade

St Valéry

Mardi 12 mars (ou J. 14/03) *

160 km

8h30 du stade

Cayeux

Mardi 19 mars (ou J. 21/03) *

170 km

8h15 du stade

Le Crotoy (circuit n°2)

Samedi 23 mars

170 km

8h15 du stade

Gamaches

Jeudi 28 mars

160 km

8h30 du stade

Le Hourdel (circuit n° 2)

Jeudi 11 avril

160 km

8h30 du stade

Gerberoy

Mardi 16 avril (ou J. 18/04) *

200 km

8h00 du stade

Fort-Mahon Plage

Mardi 23 avril (ou J. 25/04) *

200 km

8h00 du stade

Le Tréport ou Mers

Jeudi 16 mai

170 km

8h15 du stade

Ault

Mardi 21 mai (ou J. 23/05) *

210 km

8h00 du stade

Arras

Samedi 25 mai

210 km

8h00 du stade

Berck sur Mer

Mardi 4 juin (ou J.6/06) *

250 km

7h00 du stade

Veules les Roses

Samedi 8 juin

235 km

7h30 du stade

Le Touquet

Mardi 11 juin (ou J. 13 juin) *

200 km

8h00 du stade

Fort-Mahon Plage

Mardi 18 juin (ou J. 20/06) *

160 km

8h30 du stade

Santerre/Oise

Mardi 25 juin (ou J. 27/06) *

170 km

8h15 du stade

Ault

 

Personne ne contestait le calendrier de notre ami Jean-Luc, je demande en toute simplicité que mes décisions soient respectées autant que les siennes, d'autant plus quand elles sont collégiales comme en ce mois de mars, dictées par les conseils avisés des membres du comité. 

.Depuis ma première licence en 1976 j'ai l'habitude de sa récurrence, .le sexisme réapparaît et se vante même d'oser ne plus se cacher ...et pourtant il me surprend toujours:d'autant plus brutalement que le climat semblait béatement serein ...40 ans d'humiliations répétées mais fort heureusement assez espacées pour être supportées.

Vélo, faut-il que je t'aime.......allez, je vais pédaler.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 17:44
St Valéry sur Somme au soleil 140km

Il n'était pas question de rester sur un échec météorologique. 

J'ai donc adhéré sans aucune hésitation à la proposition de Fred de retourner à St Valéry, confiante malgré tout dans la météo qui promettait (encore) un grand beau temps.

À mon arrivée au club j'ai la très mauvaise surprise d'y trouver Dominique en "civil", le visage tuméfié. Il a chuté jeudi, ses ecchymoses sont particulièrement effrayantes mais il me rassure quant à leur gravité, il reviendra vite avec nous. 

St Valéry sur Somme au soleil 140km

En ce 11 mars, jour anniversaire d'Henri et Willy, il fait 7°C à 7h, un peu frisquet mais nous sommes très nombreux décidés à honorer le soleil enfin revenu. Nombreux pour la sortie club mais aussi nombreux pour escorter les amateurs de la LD du jour le plus loin possible:. Bernard LBruno D, Bruno G, Bruno H, Didier D, Eric D, Jean-Luc, Olivier, Patrick P, Philippe L, Phiphi, Sylvain R, Willy et même Daniel et Jack.

C'est donc un long ruban de cyclistes qui se déroule dans une joyeuse pagaille.

C'est à Pont-Rémy que notre compagnie se clarifie: Didier Daumalle, Patrice, Frédéric K, Manu, Michel H, Jean-Paul C, Frédéric G, Fréd bien sûr, Julien, Sylvain et moi pour l'USCA et notre " invité " Dany. Parmi nous, 8 actifs qui peuvent difficilement se libérer en semaine. 

Nous cheminons gaiement, Frédéric K s'arrête chez sa maman à Bray les Mareuil avant de faire demi-tour.

St Valéry sur Somme au soleil 140kmSt Valéry sur Somme au soleil 140km
St Valéry sur Somme au soleil 140km
St Valéry sur Somme au soleil 140kmSt Valéry sur Somme au soleil 140km

A St Valéry, comme annoncé, Didier, Manu et Patrice et Manu repartent par la même route qu'à l'aller, Dany et Jean-Paul par Noyelles sur mer.

La baie resplendit de lumière, c'est marée haute, la foule est là.

 

 

 

St Valéry sur Somme au soleil 140km
St Valéry sur Somme au soleil 140kmSt Valéry sur Somme au soleil 140km

Nous nous installons à "La terrasse" en terrasse, face à la mer; très aimablement accueillis; quand nous partirons une heure plus tard il n'y aura plus une table libre et les clients candidats aux moules-frites patientent debout, comme devant tous les restos ensoleillés du port. Le soleil nous chauffe, nous endormirait presque! Quelle revanche sur la météo de mardi!

St Valéry sur Somme au soleil 140kmSt Valéry sur Somme au soleil 140km

Un léger vent nous est défavorable, Julien et Frédéric G mènent le train sans faiblir de bout en bout.

Julien crève juste avant Abbeville; il roule bras à l'air cet après-midi, nous avons trop chaud dans nos vêtements d'hiver.

Fred  me confie que son chien de 17 ans vient de mourir, il est triste, comme je le comprends...

St Valéry sur Somme au soleil 140km
St Valéry sur Somme au soleil 140kmSt Valéry sur Somme au soleil 140km

Michel et moi décidons de ne pas monter le Panorama pour nous préserver un peu. Mais nous sommes bien décidés à arriver les premiers au pied: je me cale dans la roue de Michel, il fonce...et juste avant Hangest, sa chaîne se brise...Il ne vacille même pas, et je n'ai pas le temps d'avoir peur de la chute, quelle chance nous avons eue!

Je vole chercher les secours  (petite fierté: je vois descendre mes amis); heureusement Julien a l'outil pour réparer; on me parle de patte de dérailleur cassée, , Michel ne peut plus changer de vitesse, et nous avons une frayeur rétroactive,.nous rentrerons donc très calmement tant dans l'allure que le silence.

 

St Valéry sur Somme au soleil 140kmSt Valéry sur Somme au soleil 140km

Mais nous n'avons vraiment pas envie de nous quitter.: à deviser, à parler vélo, à projeter de nouveaux bonheurs,.le jour tombe quand nous sortons du bistrot de la place de Camon, (après seulement une bière et demie pour moi) ; ce fut vraiment une superbe journée.

147km pour moi.

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article