Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016  : 11805

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 16:55
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: dimanche 28 mai: épilogue

Manuscrit à recopier

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 16:38
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: Jour 3: samedi 27

Manuscrit à recopier

Repost 0
Published by Catherine
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 16:33
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: Jour 2: vendredi

Manuscrit à recopier....

Repost 0
Published by Catherine - dans Cantal
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 16:25
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal:                 Jour 1: jeudi 25

Patience....manuscrit à recopier

Repost 0
Published by Catherine - dans Cantal
commenter cet article
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 14:31
20 juin : 150km sous la canicule

Après près d'un mois de villégiature, pas question de rater mes retrouvailles avec les copains des sorties LD au prétexte  que la météo annonce plus de 30 degrés cet après-midi ! On l'a tellement attendue cette chaleur, on ne va pas râler maintenant...

C'est donc très très joyeuse que je prends mon petit déjeuner sur la terrasse où il fait déjà 22°C à 6h30.

20 juin : 150km sous la canicule

Sous un soleil déjà éclatant je retrouve au club Claude, Didier D, Didier H, Florent, Jean-Paul B, Michel H, Phiphi, Renaud, Sylvain, Sylvian pour l'USCA et nos chers "invités" Germain et Jack.

Il fait chaud.

Notre petite troupe avancera très calmement,Florent, Phiphi, Sylvain et Sylvian ont roulé sur "l'Ardechoise" il y a seulement 3 jours, ils sont en mode récupération. J'ai donc prévu un circuit facile, le même que le premier du Printemps puisque c'est le dernier de cette jolie saison. (Seuls Germain et moi "redoublons".)

Il fait de plus en plus chaud.

20 juin : 150km sous la canicule

Claude nous laisse avant Cerisy, immédiatement remplacé par un charmant cycliste vêtu aux couleurs du CC Nogent sur Oise. Il restera avec nous jusqu'à Albert en respectant notre allure, apparemment séduit par l'ambiance particulièrement potache du jour et me rendra grand service en m'indiquant les bonnes directions. Car malgré le GPS de Sylvain on se perd un peu bien sûr avant de remonter l'Ancre, saluant au passage avec réciprocité les paons d'Authuille.

Nous arrivons à Albert en plein midi sous 33°C. Notre havre habituel "Les 3 pigeons" est fermé, nous dégotons avec bonheur une nouvelle oasis " La Civette" où l'hospitalité est d'autant plus amicale que le patron est un ancien cycliste du CC Albert puis du VC Corbie. Quelle bonne surprise, même si l'accueil à la boulangerie fut moins cordial.

Il fait de plus en  plus chaud.

20 juin : 150km sous la canicule
20 juin : 150km sous la canicule20 juin : 150km sous la canicule20 juin : 150km sous la canicule
20 juin : 150km sous la canicule20 juin : 150km sous la canicule

D'autres ont disserté sur le plaisir de la première gorgée de bière mais celle d'aujourd'hui est éminemment délectable. Sylvian m'offre un demi et demi, oui il fait très soif. La pause à l'ombre des parasols est bavarde et joyeuse. Bien sûr nous craignons une sensation d'étouffement en repartant, mais nos corps sont habitués, nous supportons sans douleur la morsure du soleil, l'ardeur de ses rayons.

Personne n'a envie de raccourcir le parcours pourtant et nous repartons donc vers l'Est avant de bifurquer sur l'Ouest à Bray sur Somme où nous montons la seule bosse de la journée, et encore, tronquée de moitié. Le vent léger s'est levé pour nous 

Nous trouvons enfin l'ombre salvatrice le long de la vallée de la Somme à partir d'Etinehem.

Il fait de plus en  plus chaud.

20 juin : 150km sous la canicule

Il faut bien sûr s'arrêter dans un cimetière pour se ravitailler en eau presque tiède. Je suis douchée ,ça me rafraîchit bien, je ne souffre pas de l'atmosphère suffocante même si je sèche en quelques kilomètres.

.

 

20 juin : 150km sous la canicule
20 juin : 150km sous la canicule20 juin : 150km sous la canicule20 juin : 150km sous la canicule
20 juin : 150km sous la canicule20 juin : 150km sous la canicule

Didier H nous quitte à Fouilloy pour rentrer directement chez lui. L'autre Didier propose de nous faire découvrir un pittoresque estaminet à l'écluse de Lamotte-Brebière. "Le Melba" est fermé mais le truculent patron est là et nous sert tout de même, avec une familiarité bienvenue, nous égayant et nous donnant envie de revenir souvent.Le lieu est à la fois fantaisiste et apaisant au bord du fleuve. Nous restons très longtemps attablés à bavarder gaiement.

20 juin : 150km sous la canicule

Mais une seule bière ne suffit pas pour récupérer de cette torride journée...Direction 'L'embuscade"...et pourtant, nous stoppons au premier abreuvoir , sur la place de Camon. Nous c'est Didier, Sylvain, Sylvian et moi...j'ai bien conscience que nous devrions être plus nombreux mais mon cerveau est occupé à choisir la place ombragée la plus fraîche...

Sylvain nous offre une tournée et nous relate les recherches fructueuses de partenariat de Fred...j'ai le nez dans mon smartphone à chercher la photo du vélo qu'il vient d'acquérir quand...Fred en personne gare sa voiture devant le bistrot pour nous rejoindre! Et bien sûr il paye sa tournée pour fêter son nouveau vélo...quand apparaît...Phiphi...ouf, je savais bien qu'il manquait quelqu'un!

Il fait de plus en  plus chaud....et demain, c'est l'Eté...

Repost 0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 15:10
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1

Voilà, nous y sommes...Michel et moi sommes arrives hier à MuratCéleste et sa petite famille ont emménagé au tout début du mois. C'est encore en altitude mais désormais ils ne seront plus dépendants du chasse-neige pendant les mois d'hiver. Et on peut aller partout à pied (école, boulangerie, marché, banque etc...) à condition d'avoir une bonne condition physique car ça grimpe fort pour rentrer. 

Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1

Vu de son jardin le paysage est époustouflant de beauté de quelque côté que se porte le regard: vallée de l'Alagnon à droite, rocher de Bonnevie  et sa Vierge lumineuse au centre, Puy Mary à gauche,. Quand je pense que Celeste ouvre ses volets tous les jours sur toute cette splendeur, je l'envie.

Il fait beau et chaud  sur le Cantal en ce mercredi 24 mai, je farnienterais bien à l'ombre dans le jardin pendant la sieste de Rose mais Michel décide prudemment de vérifier une dernière fois nos vélos. Il a préparé mon Look à triple plateau que j'ai préféré à mon CBT pour ce périple montagnard. Je l'ai testé pendant la sortie club de samedi, conseillée par mon cher Dominique : la chaîne glissait délicatement de pignon en pignon, beaucoup plus mal de plateau en plateau mais Michel avait très vite réglé le problème. En effet je passe facilement de l'un à l'autre aujourd'hui dans la petite grimpette qui nous sort de la rue...

Mais qu'est-ce donc qui me pique le bout du doigt...un morceau de féraille...Michel ausculte... Et le diagnostic tombe...cataclysmique: le câble de dérailleur est cassé, je ne peux plus changer de pignon! Michel a tout le matériel de réparation Sram et Shimano mais rien en Campagnolo! Je suis effondrée, impossible de pédaler ainsi pendant 3 jours!

Céleste me rassure, on n'est pas au coeur du Sahara, le Cantal est une terre de cyclisme...on téléphone un peu partout, pas de Campa ici, pas de réponse là... Je ne prends pas le risque d'attendre 15h l'ouverture du vélociste réputé de St Flour, nous irons au Décathlon d'Aurillac où on nous a proposé d'apporter le vélo. Donc nous serons bien les premiers à passer à Vic sur Cère...Malgré mon inquiétude je profite de la beauté du paysage et imagine déjà l'émerveillement de mes amis.

L'accueil au Décathlon est d'une gentillesse consolatrice, pourtant je joue de malchance, les deux techniciens cycle sont absents, c'est le chef d'atelier.qui s'y colle sans être spécialiste. Il faut d'abord réussir à extirper les morceaux de câble de la gaine et ce n'est pas gagné...

Je vais attendre sur le parking, sous le seul petit coin d'ombre déniché, en échangeant des SMS rassurants avec Sylvain qui se sent capable de me dépanner; "ils" sont arrêtés à Issoire devant un demi...

Deux heures plus tard je suis soulagée, mon dérailleur fonctionne à nouveau...et le "mécano" ne nous fait pas payer la main d'oeuvre!!!!ISur ses conseils nous nous arrêtons chez le vélociste d'Arpajon sur Cère, encore un commerçant charmant .Michel s'est en effet décidé à acheter une cassette de montagne.

Le retour vers Murat est beaucoup plus joyeux que l'aller évidemment. Michel montera sa nouvelle cassette sur sa roue arrière rapidement et ne sera même pas en retard pour l'apéro...

 

 

Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: mercredi 24     J-1

Soirée barbecue en famille jusqu'au coucher du soleil...

Repost 0
Published by Catherine - dans Cantal mon petit monde
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 10:20
Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: prologue.

5 janvier 2017, quand tout commence.

Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: prologue.

Virargues, petit village perché au dessus de Murat...je marche d'un pas vif dans la montagne glaciale sous le ciel d'un bleu pur...mon smartphone sonne, c'est Sylvian..."Tu as vu les propositions pour les 3 jours du club? Il y a le Cantal , je vote pour ça. J'ai pensé que ça t'intéresserait ".Ben non je n'ai rien vu, je suis en vacances chez Céleste, on garde Rose, je suis en mode déconnexion. Et comment que ça m'intéresse ! D'autant plus que cette année aucun événement familial n'est prévu à l'Ascension, date choisie pour l'événement. 

Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: prologue.

Le soir même, alors que nous nous réchauffons en famille devant la cheminée, je reçois des SMS d'Éric D, lui aussi jubile à l'idée...il termine de me convaincre, je vote Cantal. (Finalement, il ne viendra pas). J'apprendrai à mon retour que c'est Didier H qui a proposé cette destination.

Traditionnellement, Fabrice, le GO des " 3 jours",secondé par Florent, élabore un sondage, les futurs participants choisissent la région où ils ont envie de pédaler... And the  winner is  "Le Cantal". 

Bizarrement, ce résultat, jamais contesté aussi loin que remonte l'histoire du club, est sujet à chicanes, jusqu'à fraction inutilement blessante. Plus un mot là dessus. Après quelques semaines d'hésitation Michel décide de m'accompagner, il reste 4 mois pour nous préparer. Les sorties LD vont être utiles, je vais augmenter peu à peu le dénivelé. Je reste inquiète sur ma capacité à reproduire une LD trois jours de suite, je me teste en doublant des sorties longues...Pas de fausse modestie, je suis en très grande forme et je vole dans les bosses.

Mes trois jours avec l'USCA dans le Cantal: prologue.

Début mai je n'ai plus aucune appréhension, juste une jubilation fébrile à l'idée de ce séjour cyclo dans mon cher Cantal. Je compte les jours des retrouvailles pour moi et de l'enchantement à venir pour mes amis...

Repost 0
Published by Catherine - dans USC Amiénois Cantal
commenter cet article