Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le velo de Cat
  • Le velo de Cat
  • : la vie et le vélo côté féminin
  • Contact

Profil

  • Catherine
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel.
A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". 
Je crois avoir réussi.
  • licenciée à l'USC amiènois, 3enfants,pacsée à Michel. A 15 ans 2 jours j'ai écrit dans mon journal "Je ne voudrais plus faire que ça, pédaler, grimper, souffrir, sourire...bref vivre à vélo". Je crois avoir réussi.

Cumul kilométrique 2016

 

2016 31 juillet :7125

2015 12066

2014:  12 826

2013: 11 360

2012: 10 640

3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 11:28
30 juillet

30 juillet

Rituel d'Eté, retrouver la grande maison intacte, identique à l'Eté dernier, sous le soleil exactement.

 

Retour à Fort-MahonRetour à Fort-Mahon

Ouvrir ses portes et la faire revivre...se la réapproprier, l'investir, retrouver les jeux, les jouets aux endroits exacts où notre souvenir les avait laissés.

Mais nous, la maison nous retrouve-t-elle identiques à l'Eté dernier,après toute une année , avec les plaies terribles de cet Hiver...

 

premier août

premier août

Oui, sereinement identiques à l'idée de profiter du présent, de la vie qui nous offre encore le bonheur égoïste d'être là, ensemble, à Fort-Mahon, la plage de l'enfance, à apprécier l'instant justement parce qu'on le sait fugace...

Published by Catherine
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 17:51
28 juillet Gerberoy 170km

Voici une journée de retrouvailles avec la bonne ambiance des longues distances réussies de bout en bout: humeur joyeuse, allure uniforme, volonté commune à avancer ENSEMBLE, roue dans roue!

 

28 juillet Gerberoy 170km

Nous sommes 10 à 8h au départ du club: BrunoG, DidierD, Dominique, EricD, Michel H, MichelL, PhilippeR et moi ainsi que les fidèles invités Germain et HervéB.

Mon nouveau parcours vers Gerberoy n'est pas parfaitement maîtrisé mais grâce au GPS de Didier ...nous nous égarons à l'Ouest de Dargies , peu après le demi-tour d' Eric, Germain et MichelL .

 

 

28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Le circuit comporte de belles bosses, grimpées en parfaite harmonie, un vrai plaisir pour tous, jusqu'à la superbe montée vers Gerberoy.

Nous sommes attendus avec toujours autant d'amabilité au bar de Songeons , accueillis avec les sandwichs que j'ai commandés ce matin. La pause me semblera délicieusement longue, dans une atmosphère enjouée...Comme à chaque fois il faudra partager les parts de flan car l'envie vient en mangeant, et cela contribue à la convivialité joyeuse. Dominique m'offre ma bière, tandis que chacun cherche à offrir quelque chose à un autre.

 

 

28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Nous repartons reposés et le mal aux jambes dans la longue grimpette du départ ne durera pas; nous nous perdons encore un peu, mais là, c'est sûr, le chemin pour le moulin à eau de Bois-Roissy est gravé pour la prochaine fois.

 

28 juillet Gerberoy 170km
28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Le tracé original expérimenté pour le retour va nous permettre d'éviter les routes rebattues au moins jusqu'à Conty.

28 juillet Gerberoy 170km

Et juste avant Loeuilly, mes compagnons me prouvent encore leur valeur généreuse: une jeune femme en larmes sort de sa voiture stoppée dans l'herbe, ils s'arrêtent aussitôt, proposent leur aide pour le pneu crevé (ce n'était "que" ça).. avant que l'automobiliste , une touriste des Bouches du Rhône, ne les libère de leur service, un ami venant à son secours. Voilà, c'est ça mes camarades de longues distances: de preux et valeureux chevaliers, prompts à secourir une gente dame en détresse.

 

28 juillet Gerberoy 170km28 juillet Gerberoy 170km

Cette belle journée se termine devant une bière sur un boulevard d' Amiens (la première tournée est pour Bruno, la deuxième pour Didier).

176km, 1100m de dénivelé et la jubilation d'avoir retrouvé l'esprit qui nous fédère, belle journée d'Eté,..

Published by Catherine
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 16:02
9 juin St Christ Briost 160km

Il ne fait pas bien chaud en ce matin de juin mais la météo promet une journée estivale, et nous sommes donc 17 bien motivés au départ du club à 8h15.: Bruno G, Claude, Didier D, Didier H, Didier L, Dominique, Gilbert, Jean-Paul, Michel H, Michel T, Olivier, Patrick, Philippe L, Phiphi, Renaud et moi.

 

9 juin St Christ Briost 160km
9 juin St Christ Briost 160km

Nous partons vers l'Est au long de la Somme sous un ciel très brumeux. Les petites bosselettes entre Glisy et Aubigny ne sont pas assez longues pour nous réchauffer.

Comme trop souvent cette année, notre troupe sera dissonante le matin, malgré les efforts de notre maestro Bruno pour harmoniser le train. La fatigue de certains venant, ce sera bien mieux accordé l’après-midi..

Philippe L, Claude et Patrick nous laisseront à Bray sur Somme. La route devient alors bien dépaysante, le paysage fluvial splendide et je suis félicitée par mes compagnons pour la beauté du parcours. Cela me fait bien plaisir, mais j'avoue ici que ces compliments sont usurpés, je ne suis pour rien dans les merveilles de notre mère Nature!

Jusqu'à Feuillères, je maîtrisais le circuit, mais ensuite, je nous perds; cela nous égaie bien, sauf Olivier qui bougonne (heureusement qu'il ne sait pas encore qu'il sera le seul à ne pas manger de sandwich...).

 

9 juin St Christ Briost 160km

 Nos longues distances mènent à tout et les chemins découverts par hasard nous révèlent des merveilles, comme ce somptueux "lac des cygnes" à Cléry sur somme.

Gilbert nous quitte à Péronne, Il rate ainsi notre incroyable exploit de nous égarer dans le tout petit village de Mesnil Brundel les uns partant à la recherche des autres, j'attends sur place, appréciant la chaleur du soleil qui sé décide enfin à me caresser comme prévu par la météo.

 

9 juin St Christ Briost 160km
9 juin St Christ Briost 160km9 juin St Christ Briost 160km

Il reste à peine deux kilomètres avant notre pause à St Christ Briost dans le splendide décor du "Vivier d'Omignon"Mes camarades sont épatés par le cadre aquatique et champêtre; même si l'accueil n'est pas aussi chaleureux que l'ornement, c'est vraiment une adresse dépaysante à conserver. Les sandwichs sont copieux, mais comme il en manque un, Olivier se dévoue pour se contenter de frites et Bruno apprécie sa glace!

Après ça la reprise sera joyeuse bien sûr.,La seule difficulté étant la côte de la sortie de Bray sur Somme, le retour sera presque tout plat. 

9 juin St Christ Briost 160km

 Autour de Péronne nous avons fait au retour le trajet que j'avais prévu à l'aller (et inversement ce matin) car Didier n'a pas lu mon sms jusqu'au bout, on ne s'en apercevra  en riant qu'à "L'embuscade" où nous sommes toujours si aimablement accueillis et où nous apprécions notre boisson de récupération préférée

J'ai 165 km..

Published by Catherine
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 17:06
Forêt de Crécy 160km

J'avais grand mal à y croire, mais après une semaine de pluies diluviennes, la météo nous annonçait enfin une accalmie en ce samedi 4 juin; c'est d'ailleurs le première fois de l'année qu'une longue distance a été ainsi reculée en fin de semaine. Je ne m'attendais pas à la foule sur celle ci, les habitués s'étant excusés, occupés au choix à un meeting politique, une tonte de gazon, une organisation de VTT nocturne, un raid moto etc...etc......Et d'autres, pourtant bien déterminés mardi soir encore n'y ont pas cru. , je pense notamment à un cycliste très bien placé au sommet de l'organigramme du club....

Nous ne serons donc que 6 à partir de la rue de la Terrière, Bruno H, Didier D, Eric D, Gilles, Sylvain et moi. Mais je sais bien que dans les longues distances, quantité et qualité sont fort souvent inversement proportionnelles, nous l'avons encore vérifié aujourd'hui.

Eric nous laissera déjà à La Chaussée-Tirancourt, lorsque le circuit nous fera obliquer vers Vignacourt où la brume du matin nous mouillera de fines gouttelettes jusqu'à Berteaucourt, absolument tout le reste de la sortie se déroulera au sec. Notre petit groupe est de niveau homogène, nous roulons en harmonie parfaite quelque soit le terrain.

Dans la descente entre Agenville et Maizicourt, la roue avant de Bruno émet un inquiétant son de tôle ondulée , la prudence nous conduit donc chez le vélociste d' Auxi le Château qui rassure Bruno, il peut faire demi-tour sans souci comme il l'avait prévu. Dommage, il n'a pas pu découvrir la superbe pente que j'ai dénichée dans un bois avec un passage à 16% pour remonter dans le Ponthieu. 

Forêt de Crécy 160km

Agenvillers, oui, le village de Phihirue Henri Corne, nous stoppons pour une petite photo souvenir dédicace.

Nous pausons comme prévu au "café du commerce" de Crécy bondé en ce samedi.. Les sandwichs ont la taille exacte d'une demi-baguette et Gilles nous résume "Le Courrier Picard".:l'  Amiens SC football est remonté en ligue 2, page 2,4, 8, 12 etc...

Nous repartons joyeux mais frigorifiés; la platitude du terrain nous incite à pédaler vivement pour nous réchauffer.La route défile agréablement, un petit groupe permet de mieux se connaître...je discute cuisine avec Didier, cinéma avec Sylvain, littérature avec Gilles, nous dévoilant ainsi des goûts communs en plus du vélo.

Les paysages traversés ont bien une allure de Juin, le blé commence à germer, les coquelicots à s'épanouir mais il manque l'éclairage du soleil.

Nous trouvons avec surprise des routes très mouillées, à St Léger...et encore un peu plus loin, à Amiens. Finalement nous avons eu bien de la chance d'échapper aux averses.

La sortie se termine aimablement par un demi , non deux, au bar de la place de Camon car notre QG habituel est fermé!

J'ai 166km au total. Michel m'apprend qu'il a roulé ce matin avec Stéphane P et Nicolas F. Sur la route de Conty, ils ont rencontré....Eric.

Published by Catherine
commenter cet article
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 08:10
Amiens-Bernaville-Amiens 155km

Il ne fait encore pas bien chaud en ce matin du 24 mai, et mes jambes resteront couvertes toute la journée : seulement 11°C à 8h, quand nous nous retrouvons au club Bruno G, Didier H, Gilles, Marc, Michel T, Philippe L, Renaud et moi pour l'USCA, et nos invités Hervé B et Jack.

Amiens-Bernaville-Amiens 155km

Cette fois, j'ai décidé de me laisser mener car Didier a proposé un circuit complètement nouveau, sortant des sentiers mille fois rebattus et nous sommes tous curieux à l'idée des découvertes à venir, promesses d'aventure. C'est très agréable aussi de se décharger des lois de l'orientation et de se contenter de suivre l'esprit libre, le cerveau uniquement occupé à la gestion de l'effort cycliste.

Amiens-Bernaville-Amiens 155km

Marc et Philippe nous laissent sur la route de Miraumont où Bruno profite de la pause pour acheter des pastilles pour la gorge à une charmante apothicaire.

 A partir de là, nous cheminons dans un décor totalement inédit qui nous enchante. Nous n'imaginions pas un tel charme à ce paysage frontière entre Somme et Pas de Calais au long de petites routes bucoliques et de villages champêtres.

Il est presque midi quand nous arrivons à Lucheux où je propose la pause repas...Il y a bien un bistrot, mais nous ne trouverons une boulangerie qu'à 6km de là, après une belle bosse, à Bouquemaison. C'est sur notre chemin mais la boutique minuscule « Aux pains de Sébastien » sur la grand-route entre Doullens et Frévent aurait bien mérité un détour par l'amabilité du service et la modicité des prix.

Je m’enquiers d'un bistrot auprès d'une habitante de Neuvilette qui me propose avec

grande sympathie....sa cuisine ! Mais nous tenons trop à notre demi-pression et

déclinons cette proposition sympathique. Mal nous en prend, il ne faut jamais refuser une

main tendue avec altruisme quand on erre dans un désert rural! .Nous allons bien

regretter cette hospitalité quand quelques kilomètres plus loin Hervé est victime d'une

fringale. Il ne peut plus, il ne veut plus avancer, Bruno nous sauve du pique-nique à sec

sur le bas-côté en l'alimentant d'un gel en tube.

Je commence moi-même à être affamée, je n'ai rien consommé de solide depuis le petit déjeuner et ça fait plus de 4h30 qu'on roule. Je commence à être en pédalage automatique. J'avais promis l'aventure mais pas « KohLanta »! Ce sera finalement 20 km qu'il faudra parcourir entre la boulangerie et le premier bistrot trouvé, à Bernaville, à plus de 110 km du départ, enfin !

Amiens-Bernaville-Amiens 155km

Voilà encore une belle adresse à retenir que « Le Sulky » où nous avons été reçus en VIP, dans les fauteuils confortables d'un intérieur cosy, où la patronne nous a offert une bouteille d'eau minérale pour remplir nos bidons sans qu'on ne demande rien. L'ambiance est particulièrement joyeuse après nos errements, comme des randonneurs découvrant enfin un refuge en montagne. Mes sandwichs ne m'ont jamais semblé aussi bons!

Michel m'offre ma Loburg, Gilles et lui leur petit biscuit au chocolat du café, Bruno une pastille pour la gorge, me voilà pourvue en sucre pour le retour.

Nous repartons parfaitement ragaillardis à plus de 14h15 et rencontrons presque aussitôt Chrystel et Manu venus à notre rencontre.Toutes les petites difficultés du jour ont été franchies le matin, l’après-midi sera parfaitement plat et facile.

Ça passe même très vite ! Comment ça, on est déjà à Flixecourt ? A Yzeux nous rattrapons Jean-Robert, Bruno D, Michel L et Christian que nous saluons au passage sans qu'ils ne nous suivent. C'est normal que je trouve le voyage rapide, il ne nous restait plus qu'une quarantaine de kilomètres à parcourir après notre périple matinal.

Amiens-Bernaville-Amiens 155km

Bilan, une très bonne journée cycliste encore, une ambiance chaque fois meilleure qu'à la randonnée précédente, dans « le cœur, le soleil » qui n'était « pas dehors » , 155 km de plaisir quoi !

Published by Catherine
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 16:17
28 avril Vallée de la Bresle 169km

Enfin ! En ce jeudi 28 Avril, je me prépare à ma première Longue Distance du Printemps ! Je suis un peu inquiète de mon endurance comparée à celle des copains qui en ont déjà de nombreuses dans les jambes. D'autant plus que pour fêter mon retour définitif sur ces grandes vadrouilles, j'ai créé un parcours inédit dont je ne peux que subodorer la difficulté.

Mais le soleil illumine la salle de bains et mon cœur, radieux de ces retrouvailles à pédaler des heures auprès de gens que j'aime.

28 avril Vallée de la Bresle 169km

Je ne m'attendais pourtant pas à autant d'amateurs ! Avec Bruno G, Bruno H, Claude, Didier D, Didier H, Didier L, Gilles, Jean-Luc, Manu, Michel H, Michel T, Olivier, Phiphi, Renaud, Sylvain, Sylvian pour l'USCA, Hervé B et Jack pour les « invités », nous sommes 19 au départ du club , et seul Claude nous quittera vers 10h.

Il ne fait pourtant que 3°C ! Il faut encore se couvrir en mode Hiver mais nous n'aurons pas longtemps la piquette aux doigts : dès la sortie de Bacouel, nous nous réchauffons en grimpant jusqu'à Creuse. Car comme je le pressentais mon circuit du matin sera tout en variations accidentées. Bien que l'empruntant rarement nous connaissions le chemin vallonné de Revelles à Brocourt...mais pas la superbe bosse menant à travers bois à Beaucamps le Vieux. De là nous descendrons sur la belle vallée de la Bresle que nous longeons rive gauche picarde sur le circuit de la course de St Germain puis rive droite normande presque jusqu'au but.

28 avril Vallée de la Bresle 169km

Le panorama nous dépayse où que se porte notre regard : sur la hauteur côté gauche, c'est la forêt d'Eu, en bas côté droit ce sont les étangs et la rivière. Sur le versant, le ruban de notre route se déroule en ondulations du relief jusqu'à Blangy où la petite route bucolique de Monchaux Soreng bordant la Bresle à l' égayant moulin à eau nous mènera à Gamaches.

28 avril Vallée de la Bresle 169km
28 avril Vallée de la Bresle 169km28 avril Vallée de la Bresle 169km
28 avril Vallée de la Bresle 169km28 avril Vallée de la Bresle 169km
28 avril Vallée de la Bresle 169km28 avril Vallée de la Bresle 169km

J'ai prévu la pause repas face à une boulangerie et une sandwicherie, au « bar du club » . Nous y avions été choyés en Juillet et je savais y trouver un accueil affable...mais pas une telle hospitalité ! La salle est aimablement déménagée pour nous, avec l'aide des clients présents. La Goudale à la pression que m'offre Bruno H est un nectar, nous récupérons joyeusement des forces dans une convivialité complice...Bruno G déploie si bien son charme italien que la patronne, conquise, offre une tournée de Grappa ! Je ne me laisserai pas tenter , ignorante des effets d'un alcool fort sur ma musculature inférieure, mais je sais maintenant que les copains peuvent l'utiliser comme boisson énergétique. Et comble de la cordialité, à l'instant de notre départ, presque timidement, notre tenancière sort de sous son comptoir...des photos de nous, oui, enregistrées sur l'article de mon blog de Juillet et imprimées en grande taille ! Voilà une adresse à retenir et à recommander absolument, sur la route de la mer et au retour des courses en Normandie ; je savais que la pâtisserie valait le détour, « le bar du club » de Gamaches aussi.

Le retour sera sans difficultés, par des voies jamais ou rarement empruntées qui compenseront leur platitude par l' attrait de leurs découvertes, nous évitant la monotonie des sentiers battus, accélérant ainsi le temps. Nous empruntons le circuit de la course de Frettemeule, je m'étonne de traverser déjà Oisemont , Citernes, Hallencourt...

 

 

28 avril Vallée de la Bresle 169km
28 avril Vallée de la Bresle 169km28 avril Vallée de la Bresle 169km
28 avril Vallée de la Bresle 169km

Avril resplendit , la Nature a sorti sa palette de couleurs pour habiller le Printemps, les prunus cerisus roses et les vrais cerisiers blancs dressent leurs branches fleuries en amicale rivalité de beauté, le jaune éblouissant des colzas s'harmonise au vert apaisant des prairies où les vaches semblent dessinées sur le décor. Nous sortons d'Airaines par la côte de la course de Mars, c'est notre première grimpette de l'aprés-midi...et au sommet, en pleine campagne, nous avons le plaisir de trouver Jean-Paul ! C'est une chance car sur ce parcours tortueux sur des petites routes, il n'était pas du tout évident de nous croiser ! C'est ce qu'ont conclu Dominique, Marc et Philippe B qui nous attendent stoïquement au carrefour de Soues à ma grande joie.

Nous sommes désormais 22 pour la dernière partie du chemin. J'entraine encore une fois mes compagnons sur un circuit de course, celle d'Hangest, en rejoignant directement Crouy St Pierre depuis Soues...Mais qu'est-ce qui a bien pu me passer dans la tête pour nous faire grimper « ça » après 140km de vélo, alors que nous pouvions terminer sur un terrain complétement plat ? Dans mon bon souvenir de compétitrice, ça ne montait pas aussi raidement ; là je peine, je peste et me traite d'andouille à chaque tour de manivelles ; j'ai honte d'avoir entrainé mes amis dans cette galère ! Au bas de la descente les avis sur ce raccourci seront partagés bien sûr mais Jean-Luc m'avouera un peu plus tard m'avoir maudite !

Olivier me fait remarquer à St Sauveur que nous avons presque 1400m de dénivelé et pratiquement tout le matin. C'est le double de ce que m'avait calculé Google Maps, j'ai dû oublier une multiplication.

 

28 avril Vallée de la Bresle 169km

Fin du parcours, retour aux rues familères, je ne me sens pas fatiguée, capable de continuer encore jusqu'à « L'embuscade » où l'accueil est de plus en plus sympathique et la bière de Printemps vraiment délicieuse.

169 km à ma porte de garage et hâte de recommencer...

Published by Catherine
commenter cet article
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 18:05
Le Printemps de Botticelli

Le Printemps de Botticelli

Nous n'étions que 4 du club à participer à ce superbe brevet organisé par le club de l'ASPTT Amiens: Eric D, Florent, Phiphi et moi; Comme j'ai complétement oublié de prendre des photos, j'illustre mes propos par ce tableau que j'aime tant, en ce premier jour de Printemps.

Je dois avouer que c'est par amitié pour Eric que je l'ai accompagné aux établissements Légue à Saleux. . Ce brevet avait très mauvaise réputation chez les cyclotouristes, jugé d'allure course. Et l'an dernier encore, il avait été sujet à rudes critiques.

J'y allais donc fort dubitative, en observatrice, et j'ai été épatée.Si erreurs il y avait les années précédentes , elles ont été particulièrement bien corrigées cette année.

J'arrive là-bas avec notre ami Hervé et bien sûr j'ai retrouvé là-bas nombre de connaissances et de copains dont certains avec lesquels je partage des souvenirs émus qui remontent parfois à l'adolescence.

Trois groupes de niveau étaient proposés sur ce circuit particulièrement exigeant; les organisateurs nous ont déniché des routes jamais empruntées autour de la vallée de la Selle. 

Je me suis éclatée sur mon vélo. Eric a été jusqu'à tester  la vantée solidarité des capitaines de route en se laissant glisser à l'arrière, il a aussitôt été encadré et soutenu. Moi, à l'avant, je pouvais constater qu'un seul ordre à ralentir était aussitôt obéi. Tous les membres de l'ASPTT étaient motivés pour la réussite de ce brevet et le plaisir des cyclistes. 

Last but not least, c'est un véritable buffet qui nous attendait à l'arrivée, avec des pains tranchés aux diverses saveurs et en sus des classiques bières, coca, jus de fruits, de nombreuses bouteilles d'un Chardonnay parait-il excellent (j'ai eu peur de ne pas repartir si j'y goutais).

Et  j'ajoute que toutes ces réjouissances, dont les principales sont bien sûr 95km de vélo, nous ont été offertes gratuitement. De quoi donner envie de revenir en dépensant quelques euros...je les ai prévenus, ils vont nous revoir!

 

Published by Catherine
commenter cet article